Blog d’Eco CO2

Vous donner les clés pour comprendre et agir pour la transition énergétique

Le marché des véhicules électriques et hybrides se porte bien

Plus de 20 000 véhicules électriques et hybrides rechargeables ont été immatriculés au premier semestre 2017, informe l’Avere-France (Association nationale pour le développement de la mobilité électrique), dans son baromètre des immatriculations. Porté par le succès de la dernière version de la Renault ZOE, les immatriculations de véhicules électriques enregistrent une hausse de 7,24 %, tandis que le segment de l’hybride poursuit sa croissance, en affichant un nouveau record mensuel de ventes (le deuxième consécutif).

Le segment du véhicule électrique retrouve du tonus, avec un rythme soutenu de croissance, particulièrement au mois de juin 2017 (+16,5%, par rapport au même mois en 2016). La nouvelle Renault ZOE prend à elle seule 68 % des parts de marché. Loin derrière la Nissan LEAF perd au contraire du terrain (-51 %). Viennent ensuite la BMW13 et la Smart Fortwo qui effectue un grand retour, après avoir amélioré son temps de charge et son confort de conduite plutôt que son autonomie.
évolution du nombre d'immatriculations de véhicules électriques en france
Pour ce qui concerne le premier semestre 2017, ce classement reste inchangé, à l’exception de la Smart : la ZOE caracole en tête avec 9 242 immatriculations (+41 %). Derrière, seule la LEAF franchit le cap du millier de véhicules vendus (1 391, -45 %). Les immatriculations ont augmenté de 9,8 % par rapport à la même période de l’année dernière.

Cette embellie ne concerne cependant pas le segment du véhicule utilitaire, qui recule en juin de 7,8 % et de 4,5 % sur le 1er semestre 2017 par rapport à celui de 2016. Au palmarès, la Renault Kangoo devance la Peugeot Partner et la Renault ZOE.

Le segment du véhicule hybride rechargeable clôt le 1er semestre sur un nouveau record de ventes : +139 % par rapport à juin 2016 ! Cette performance inédite tient à la diversification de l’offre des constructeurs qui convainc petit à petit les automobilistes à s’équiper, en dépit d’aides réduites. Pour le semestre, au total, la progression est de 32 % (4 387 unités immatriculées). Les marques allemandes dominent le marché et notamment Mercedes, dont le modèle GLC est devenu le leader incontesté du segment.

« Le marché du véhicule électrique amorce une phase de transition où les modèles de la précédente génération sont aujourd’hui en retrait par rapport à ceux qui ont une autonomie proche des 300 km. La progression de la Renault ZOE est là pour le prouver. Le développement du marché passe aussi par la diversification de l’offre des constructeurs sur tous les segments électriques et hybrides rechargeables. Mais ce renouvellement n’a été possible seulement parce que certains Etats ont joué à la fois sur des politiques publiques d’incitation et de contrainte. L’objectif ambitieux d’abandon de la vente de véhicules thermiques à 2040 que vient de fixer le Ministre de la Transition écologique et solidaire, Nicolas Hulot, est un gage supplémentaire de la voie à suivre pour les industriels » commente Joseph Beretta, Président de l’Avere-France.

Cet article a été écrit par : 

Claudine d'EcoCO2

Claudine est notre écrivaine historique. Elle écrit pour Eco CO2 depuis 2010 et vous apporte toute l'actualité de la transition écologique.

Abonnez-nous au blog !

Les derniers articles

Articles similaires

Abonnez-nous au blog !

Une réponse sur “Le marché des véhicules électriques et hybrides se porte bien”

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.