Blog d’Eco CO2

Vous donner les clés pour comprendre et agir pour la transition énergétique

Le Médiateur National de l’Energie présente son rapport 2013

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

Le Médiateur National de l’Energie, Jean Gaubert, vient de présenter le rapport de ses activités pour l’année 2013. Présenté mois par mois, ce rapport reprend parallèlement les faits marquants d’une année  difficile en raison de la hausse des prix de l’énergie, dont il s’alarme pour la suite : dans ces conditions, la précarité énergétique ne peut que s’accroître.

La consommation d’énergie inquiète de plus en plus les consommateurs, puisque pour 80 % d’entre eux, elle représente en 2013 un sujet de préoccupation important, un chiffre en augmentation de 10 points par rapport à 2010. Et les factures ne cessent de grimper : hausse des tarifs réglementés de l’électricité, passée et à venir, rattrapage des factures de gaz… Pour autant, le prix n’est pas le moyen d’inciter les consommateurs à adapter leurs usages pour réaliser des économies : les plus aisés n’en tiennent pas compte, et les plus démunis ont de plus en plus de difficulté à se chauffer. De plus, l’automatisation des tarifs sociaux tarde dans les faits : elle ne touche que 1,6 million de ménages sur les 3,7 millions qui peuvent y prétendre. Ainsi, selon Jean Gaubert :

Si l’on ne prend pas le taureau par les cornes, la précarité énergétique ne pourra qu’augmenter, avec les conséquences économiques et sociales que l’on sait : multiplication des impayés, spirale du surendettement, coupures de fourniture d’énergie, parcours du combattant pour retrouver un fournisseur, forme d’exclusion, impact sur la santé…

Nous devons muscler et simplifier notre politique d’aide aux impayés avec l’instauration d’un chèque énergie et d’un fournisseur de dernier recours, et surtout, développer le conseil et l’accompagnement des consommateurs pour économiser l’énergie, mais aussi pour les aider à résoudre leurs litiges, ce qui suppose avant tout de les aider à être entendus par leur opérateur.

Besoin d’information des consommateurs (1,4 million de renseignés en 2013) et litiges les opposant à leurs fournisseurs (15 000 reçus) restent importants. D’autant que dans 40 % des cas dont le médiateur a été saisi, les consommateurs n’avaient aucune réponse de leur opérateur, alors même que ces litiges étaient recevables. Dans plus de deux cas sur trois, il s’agit d’un problème de facturation de consommation.

Certes, cet hiver, les coupures ont diminué  : 60 000 pour le gaz et l’électricité, auxquelles s’ajoutent 87 000 réductions de puissance, soit 147 000 interventions pour le premier trimestre 2014, à comparer aux 580 000 de l’année 2012. De plus la conscience de la liberté de choix du fournisseur progresse dans l’opinion : pour la première fois, plus de la moitié des consommateurs savent maintenant que les marchés sont ouverts à la concurrence (53 % pour l’électricité, 55 % pour le gaz).

Le médiateur souhaite pour la suite des réformes utiles aux consommateurs : accompagnement et encadrement renforcés des travaux de rénovation thermique, soutien à la réforme tarifaire de l’électricité et hausse une fois par an des prix de l’électricité, limitation des factures de rattrapage à un an en attendant les compteurs communicants, institution d’un chèque énergie pour toutes les énergies, alignement de la trêve hivernale de l’énergie sur la trêve locative pour tous, et mise en place d’un fournisseur de dernier recours…

Il appelle de plus à un élargissement de ses compétences dans deux domaines : d’une part, aux autres énergies que les énergies de réseaux – le fioul, le bois, les réseaux urbains ne sont actuellement pas couverts par la médiation et « pourtant tout ne se passe pas dans le meilleur des mondes » -, d’autre part, dans le secteur des micro-projets d’énergies renouvelables, où les consommateurs se retrouvent parfois « victimes de vendeurs sans scrupules. »

Source : Médiateur National de l’Energie

 

Cet article a été écrit par : 

Claudine d'EcoCO2

Claudine est notre écrivaine historique. Elle écrit pour Eco CO2 depuis 2010 et vous apporte toute l'actualité de la transition écologique.
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

Abonnez-nous au blog !

Les derniers articles

Articles similaires

Abonnez-nous au blog !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.