Blog d’Eco CO2

Vous donner les clés pour comprendre et agir pour la transition énergétique

Le nucléaire au Japon 5 ans après Fukushima

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

centrale nucleaireAlors que le Premier Ministre japonais, Shinzo Abe, déclarait lors d’une conférence de presse que le Japon ne pouvait pas se passer du nucléaire, un tribunal du pays, s’appuyant sur les leçons tirées de Fukushima, a décidé de l’arrêt deux réacteurs relancés depuis peu.

« L’Autorité de régulation nucléaire a jugé conformes ces réacteurs à ses normes de sûreté qui sont les plus sévères du monde, sur la base de critères techniques et scientifiques » a affirmé, M. Abe, insistant sur le fait que la politique du gouvernement japonais visait à autoriser le redémarrage de « tous les réacteurs nucléaires jugés sûrs par cette autorité indépendante. »

Mais le juge, saisi d’une plainte d’habitants de la région de Takahama, où sont situés les deux réacteurs incriminés, ne l’entend apparemment pas de la même oreille : « On ne peut pas dire que la compagnie ait fourni suffisamment d’explications sur le plan de la sûreté » ajoutant « à  la lumière de l’accident de Fukushima (…), il reste des interrogations sur les mesures de protection vis-à-vis d’un tsunami et concernant les plans d’évacuation. » En fait, l’un des réacteurs n’était déjà plus opérationnel 3 jours après son redémarrage en raison de problème technique et l’autre avait connu une fuite d’eau radioactive juste avant.

Mais il reste encore 43 réacteurs nucléaires (sur les 54 en service avant la catastrophe de Fukushima) potentiellement exploitables, dont 2 seulement fonctionne à ce jour. Les différents sondages réalisés par les médias montrent que la majorité de l’opinion publique reste opposée à la relance de ces centrales. Certains quotidiens japonais soutiennent cette position, dont l’Asahi Shimbun, qui tire à 7 millions d’exemplaires et estime que le Japon doit être plus indépendant de l’énergie nucléaire. Il estime que « le gouvernement et les compagnies d’électricité agissent en tandem pour relancer les réacteurs comme s’ils avaient oublié ce qui s’était passé » et conclut : « L’énergie nucléaire est au centre de graves inquiétudes de la majorité de Japonais. »

Sources : Sciences et Avenir, Les EchosLe Monde

Cet article a été écrit par : 

Claudine d'EcoCO2

Claudine est notre écrivaine historique. Elle écrit pour Eco CO2 depuis 2010 et vous apporte toute l'actualité de la transition écologique.
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

Abonnez-nous au blog !

Les derniers articles

Articles similaires

Abonnez-nous au blog !

Une réponse sur “Le nucléaire au Japon 5 ans après Fukushima”

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.