Blog d’Eco CO2

Vous donner les clés pour comprendre et agir pour la transition énergétique

Le Parlement Européen veut « renforcer le pouvoir des consommateurs sur le marché de l’énergie »

Afin que les consommateurs puissent exercer davantage de pouvoir sur le marché de l’énergie, les députés de la Commission de l’industrie et de l’énergie du Parlement Européen ont fait une série de propositions pour une évolution de la réglementation. Elles concernent notamment les achats collectifs, l’autoproduction d’énergie, de meilleurs outils de comparaison des tarifs, un changement de fournisseur d’énergie ou de tarif facilité ou encore la lutte contre la pauvreté énergétique.

Parlement européenIl s’agit pour le Parlement d’alimenter la future législation sur l’Union de l’Energie. Pour donner plus de pouvoir aux consommateurs, ils demandent :

  • d’introduire de nouveaux modèles de gestion, tels que des systèmes d’achats collectifs et des instruments financiers innovants, afin d’aider les consommateurs à avoir davantage recours à l’autoproduction, à l’autoconsommation et à des outils efficaces d’un point de vue énergétique ;
  • de réduire au strict minimum les obstacles administratifs à de nouvelles capacités d’autoproduction ;
  • de mettre en place des conditions favorables pour les locataires et les personnes vivant dans des immeubles collectifs en leur permettant d’utiliser davantage l’autoproduction et des outils efficaces en matière d’énergie.

Afin de rendre les tarifs de l’énergie plus lisibles et transparents, il demande :

  • des factures énergétiques plus fréquentes et plus simples afin de comprendre les contrats ;
  • des mesures permettant aux consommateurs de comparer les différentes offres, même pour ceux qui ne disposent pas d’un accès Internet, et de déterminer s’ils peuvent économiser ou non en changeant de fournisseur (outils de comparaison indépendants et compréhensibles, informations aux consommateurs via les factures énergétiques sur les tarifs les plus avantageux pour eux en fonction de leur historique de consommation,  garantie qu’ils puissent changer le plus facilement possible de tarif, sans aucun frais)  ;
  • mettre au point des tarifs dynamiques qui reflètent les périodes de pointe et les périodes creuses en termes de consommation d’énergie ;
  • prévoir un accès facile et rapide aux données de consommation et coûts ;
  • développer des appareils et des réseaux intelligents qui permettent d’automatiser la gestion de la demande énergétique en réponse aux signaux du marché.

Enfin, les députés souhaitent que « les fonds alloués par l’Union en faveur de l’efficacité énergétique […] et les aides accordées en faveur de l’autoproduction profitent avant tout aux consommateurs en situation de précarité énergétique et à faibles revenus » afin de s’attaquer aux causes profondes de cette pauvreté, et insistent sur la nécessité de tarifs sociaux bien adaptés.

Source : Parlement Européen

Cet article a été écrit par : 

Abonnez-nous au blog !

Les derniers articles

Articles similaires

Abonnez-nous au blog !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *