Blog d’Eco CO2 

Vous donner les clés pour comprendre et agir pour la transition énergétique

Le Plan de Rénovation Energétique des Bâtiments

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

Afin d’atteindre les objectifs du Plan Climat, la rénovation énergétique des bâtiments doit devenir une priorité. Le secteur du bâtiment est très énergivore : il représente 45 % de la consommation finale d’énergie et 25 %des émissions de gaz à effet de serre. A ce constat écologique s’ajoute un constat social : celui de la précarité énergétique qui touche 3,8 millions de foyers. Le Plan de rénovation énergétique des bâtiments a pour objectif de répondre à ce défi.Plan de rnovation énergétique des bâtiments

Un Plan de rénovation énergétique pour quoi faire ?

Le Plan de rénovation énergétique des bâtiments présenté par le Gouvernement après avoir été mis en consultation de novembre 2017 à janvier 2018, affiche plusieurs ambitions : baisser la facture d’énergie des Français, augmenter leur pouvoir d’accès, améliorer leur confort et lutter contre le changement climatique. Il entend d’ailleurs pour cela mettre des moyens à la mesure de ses ambitions.

La concertation a permis de dégager des lignes directrices comme des objectifs de rénovation partagés par tous, la mise en avant des bons usages, le besoin d’une communication qui « donne envie », la nécessité d’instaurer la confiance, celle de prendre en compte des situations diverses, de déterminer deux approches complémentaires de la rénovation, le besoin d’un meilleur état des lieux et de données plus accessibles, et enfin la nécessité de placer les territoires au cœur de l’action.

4 axes et 12 actions

Le Plan de rénovation énergétique comprend 12 actions qui se répartissent en 4 axes :

  • l’axe 1 consiste à faire de la rénovation énergétique des bâtiments une priorité nationale avec des objectifs clairs, des données accessibles et un pilotage associant tous les acteurs ;
  • l’axe 2 veut créer les conditions de la massification de la rénovation des logements et lutter en priorité contre la précarité énergétique ;
  • l’axe 3 vise à accélérer la rénovation et les économies d’énergie des bâtiments tertiaires, en particulier du parc public ;
  • l’axe 4 cherche à accélérer la montée en compétence et les innovations de la filière de la rénovation des bâtiments.

Le premier axe comprend 3 actions  qui consistent à définir des objectifs précis, à améliorer le suivi de la rénovation énergétique et l’accès aux données et à coconstruire par un pilotage resserré associant tous les acteurs.

Le deuxième se décline en 4 actions : porter une communication qui « donne envie » et créer une signature commune à la rénovation qui inspire confiance, placer les territoires au cœur de la stratégie de massification, rendre les parcours et les aides plus efficaces et mobilisateurs et lutter contre la précarité énergétique.

Le troisième comporte 3 actions : maintenir une exigence ambitieuse de rénovation du parc tertiaire public et privé, accélérer la rénovation du parc tertiaire public, encourager la sobriété énergétique par l’évolution des usages et l’éducation (action n°10, dont nous reparlerons dans un article à venir).

Le quatrième enfin en comprend deux : améliorer la montée en compétences de la filière du bâtiment et soutenir l’innovation notamment numérique.

Quelques mesures phares

Parmi les mesures phares prévues par le Plan de rénovation énergétique des bâtiments, certaines sont destinées aux ménages modestes comme le lancement d’un fonds de garantie leur permettant d’obtenir un prêt et la simplification des aides par la création d’une prime adossée à un écoprêt (une mesure qui remplace le CITE).

D’autres s’adressent plus directement aux professionnels comme la mesure qui vise à fiabiliser l’étiquette énergétique, souvent remise en question tant les méthodes de délivrance peuvent se révéler différentes. Il est aussi question de mieux former les professionnels et de mieux contrôler les travaux.

Pour les collectivités, la rénovation massive des bâtiments publics sera encouragée en déployant des outils juridiques et financiers à grande échelle. Une start-up dédiée à la rénovation des bâtiments publics sera créée afin de mutualiser les moyens et d’identifier et de lever les freins qui peuvent exister.

Source : Plan de rénovation énergétique des bâtiments

 

Cet article a été écrit par : 

Claudine d'EcoCO2

Claudine est notre écrivaine historique. Elle écrit pour Eco CO2 depuis 2010 et vous apporte toute l'actualité de la transition écologique.
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

Abonnez-nous au blog !

Les derniers articles

Dans la même catégorie

Abonnez-nous au blog !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.