Blog d’Eco CO2 

Vous donner les clés pour comprendre et agir pour la transition énergétique

Le premier classement de l’édition 2019 du CUBE 2020

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

L’avant-dernière édition du CUBE 2020 sous son nom actuel (eh oui, 2020 ne sera bientôt plus d’actualité !) bat son plein depuis juillet 2018. Le concours, destiné à faire réaliser d’importantes économies d’énergie dans des bâtiments d’entreprises publiques ou privées, a établi un classement provisoire, fin février, après 8 mois de compétition. Les bâtiments en lice prouvent que les premières économies sont rapidement mobilisables.

Orange classe 7 bâtimentsClassement CUBE 2020

En effet, fin février, les 20 bâtiments en tête du classement général du CUBE 2020 franchissaient gaiement les 15 % d’économies d’énergie avérées, avec en vue le franchissement des 20 % en fin de concours. Cela pour le premier classement, la catégorie « économies d’énergie ». Les résultats sont tout aussi bon pour la catégorie « réduction de gaz à effet de serre. Cela confirme amplement le succès d’une mobilisation générale des occupants autour de la sobriété énergétique.

Côté « économies d’énergie », donc, c’est cette année Orange, avec son bâtiment « Place d’Alleray » (Paris) qui fait la course en tête. Et l’entreprise classe place la barre très haut : pas moins de 37, 7 % d’économies constatées fin février ! Orange classe d’ailleurs au total 7 bâtiments dans ce Top 20, et prend aussi les 3ème (22,9 % d’économies d’énergie avérées à Fâches Thumesnil), 4ème (22,7 % à Lognes) et 6ème places (21,7 % à Libourne).

5 entreprises dans ce classement du CUBE 2020

A la seconde place, on trouve l’ADEME Corsica d’Ajaccio, qui a déjà engrangé 28,1 % d’économies d’énergie constatées. Elle donne l’exemple des bâtiments publics. La Poste Immo, vainqueur des éditions précédentes, ouvre le voie avec 6 bâtiments classés dans le TOP 20. Le premier, Lille, atteint déjà les 22,2 % et se classe à la cinquième place.

Dans les suivants, on trouve des bâtiments de la RATP (4 au total), D’Enedis (1 seul) et un bâtiment de Greenwalk SCI à Suresnes. Au total, 5 entreprises se partagent donc les 20 premières places de ce classement. A noter, les bâtiments INVESCO dispersés en Europe montrent que la formule fonctionne autant localement qu’à l’étranger, avec 7% d’économies dans le bâtiment Ronda de San Pedro à Barcelone et 12% dans le bâtiment Thann – Georges Berger à Paris.

Et la réduction des gaz à effet de serre ?

Pour ce qui est du classement de la catégorie « réduction des gaz à effet de serre », c’est la bâtiment de la Poste Immo de Limoges qui prend la première place avec 50,4 % d’émissions évitées (il est à la 8ème place du classement « économies d’énergie). Les émissions de gaz à effet de serre sont calculées en fonction des économies sur chaque énergie (électricité, gaz, fioul, chauffage urbain…). Il vient devant le bâtiment d’Orange classé n°1 ci-dessus (46,3 % d’émissions évitées)

Les vingt premiers bâtiments classés dans cette catégorie dépassent tous les 17 % de gaz à effet de serre évités. On trouve parmi eux la Préfecture de Corse du Sud à Ajaccio (21,9 %) et l’Université Toulouse III – Paul Sabatier (19,3 %) qui ne font pas partie du Top 20 des économies d’énergie.

Enfin, le concours CUBE 2020 va entamer sa dernière édition, avant de changer de nom et d’avoir le regard porté vers 2030.Et l’ouverture des inscriptions à cette dernière édition se fera le 1er juillet pour participer donc au CUBE 2020 de… 2020 !

Source : CUBE 2020

Cet article a été écrit par : 

Claudine d'EcoCO2

Claudine est notre écrivaine historique. Elle écrit pour Eco CO2 depuis 2010 et vous apporte toute l'actualité de la transition écologique.
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

Abonnez-nous au blog !

Les derniers articles

Dans la même catégorie

Abonnez-nous au blog !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.