Blog d’Eco CO2

Vous donner les clés pour comprendre et agir pour la transition énergétique

Le rapport final du projet SCelecTRA publié

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

logo scelectraTrois ans de travaux ont permis aux cinq partenaires du projet européen SCelecTRA (Scenarios for the electrification of Transport) de publier un rapport final. Le projet visait à identifier les politiques publiques favorisant le développement de la mobilité électrique européenne à l’horizon 2030. Coordonné par l’IFPEN, il regroupait les compétences de l’IFFSTAR (l’Institut français des sciences et technologies des transports, de l’aménagement et des réseaux), Kanlo (Energy and Environmental modeling and analysis), EIFER (European Institute for Energy Research) et Thinkstep (ex- PE INTERNATIONAL).

Les principales conclusions du rapport SCelecTRA portent sur les six éléments suivants :

  • les scénarios de pénétration des véhicules électrifiés dans le marché européen à l’horizon 2030. Au total, plus d’une soixantaine de scénarios simulant tous les secteurs énergétiques européens et leurs interactions ont été élaborés. Selon les conclusions de l’étude, la part des véhicules électrifiés (véhicules électriques et hybrides rechargeables) pourrait atteindre jusqu’à 30 % du marché automobile européen dans le scénario le plus optimiste, et 20 % dans le scénario le plus réaliste (10 % pour les hybrides rechargeables et 10 % pour les véhicules électriques).
  • les bénéfices environnementaux des véhicules électrifiés. Il s’agit de l’alternative au véhicule conventionnel la plus favorable en termes d’impact sur la réduction de la consommation d’énergies fossiles et des émissions de gaz à effet de serre. Le rapport souligne l’importance de l’étape de production des batteries dans le bilan environnemental global du véhicule électrique.
  • l’étude des outils de politiques publiques a montré que les programmes de mise à la casse et les aides à l’achat de véhicules électrifiés sont plus efficaces que les actions sur les taxes de carburants.
  • le développement de l’infrastructure de bornes de recharge est un facteur déterminant dans le développement du marché des véhicules électrifiés.
  • la demande d’électricité additionnelle au déploiement de l’électromobilité ne représente, en 2030, qu’une faible part de la demande totale d’énergie du transport routier et de la demande totale d’électricité tous secteurs confondus.
  • la demande en électricité additionnelle sera couverte par de nouvelles capacités et non par une moindre consommation des autres secteurs.

Source : IFPEN

Cet article a été écrit par : 

Claudine d'EcoCO2

Claudine est notre écrivaine historique. Elle écrit pour Eco CO2 depuis 2010 et vous apporte toute l'actualité de la transition écologique.
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

Abonnez-nous au blog !

Les derniers articles

Articles similaires

Abonnez-nous au blog !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.