Blog d’Eco CO2

Vous donner les clés pour comprendre et agir pour la transition énergétique

Le slow tourisme

Inspirée de slow food et slow travel et d’une façon générale de tous les mouvements slow life, l’idée du slow tourisme fait son chemin en France. Mieux, elle répond à la demande du consommateur actuel parce qu’elle surprend, lui donne de l’émotion, mobilise ses cinq sens, le rend acteur de la préservation de l’environnement. Mais proposer de vivre des expériences slow touristiques est aussi un moyen, pour un acteur ou un territoire, de se démarquer sur des marchés touristiques de plus en plus concurrentiels, en s’appuyant sur des composantes uniques et singulières.

slow tourisme

Pour les consommateurs, le slow tourisme, c’est quoi ?

En France, la définition retenue pour le slow tourisme est la suivante : « Un tourisme à rythme lent, garant d’un ressourcement de l’être, peu émetteur de CO2, synonyme de patience, sérénité, découvertes approfondies, d’amélioration des connaissances et des acquis culturels ». Pratiquer le slow tourisme, c’est choisir de voyager en prenant son temps, en redécouvrant la diversité des paysages mais aussi son patrimoine local, historique, culturel et gastronomique, le tout en respectant l’écosystème du territoire d’accueil.

Pratiquer le slow tourisme n’est pas seulement un choix, c’est également une conviction pour la plupart des voyageurs, dont les motivations sont variées : renouer avec ses origines, permettre des rencontres, vivre une expérience riche en activités pratiquées, en rencontres réalisées et en émotions ressenties. C’est également pratiquer un tourisme écologique en réduisant l’impact de ses déplacements, en privilégiant les mobilités douces. Car prendre son temps, c’est aussi se déplacer autrement. Le slow tourisme, c’est possible à vélo, à pied, en transport fluvial ou encore en train.

Pour les professionnels, comment s’y engager ?

Pour accompagner les prestataires qui souhaitent porter des projets slow touristiques, la Direction Générale des Entreprises (DGE) du Ministère de l’Economie et des Finances propose une boîte à outils. Elle vise à accompagner la transition d’activités et d’acteurs vers le slow tourisme et contient des tutoriels.

Ces tutoriels invitent les professionnels à travailler en trois étapes, suivant les trois « tutoriels » gigognes, des outils pratiques à télécharger en ligne. Ces tutoriels comprennent un texte explicatif, un tableau dynamique à remplir pour l’entreprise et des exemples de tableaux remplis pour 4 entreprises engagées dans une démarche de slow tourisme en France.

Cet exercice pratique permettra d’une part de prendre du temps pour reconsidérer la prestation et en dresser l’inventaire, d’autre part de prendre du recul pour situer l’offre et tenter de la replacer dans le cadre d’un projet slow touristique. Concrètement, il aidera à reformuler et à adapter l’offre pour répondre aux principes du slow tourisme et satisfaire ainsi la demande des clientèles présentes et à venir. Le slow tourisme en France permettra ainsi de réinventer les offres existantes, de les renforcer en leur donnant du sens et de les qualifier.

Sources : Voyageons autrement, DGE, Ministère de la Transition écologique

Cet article a été écrit par : 

Claudine d'EcoCO2

Claudine est notre écrivaine historique. Elle écrit pour Eco CO2 depuis 2010 et vous apporte toute l'actualité de la transition écologique.

Abonnez-nous au blog !

Les derniers articles

La Fresque de l’Eau

L’année dernière, nous avions profité de l’été et des congés pour vous présenter divers ateliers

Articles similaires

La Fresque de l’Eau

L’année dernière, nous avions profité de l’été et des congés pour vous présenter divers ateliers

Abonnez-nous au blog !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.