Blog d’Eco CO2

Vous donner les clés pour comprendre et agir pour la transition énergétique

Le soleil britannique éclaire le prince Charles

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

Prince Charles va installer des apnneaux photovoltaiques sur Clarence House

On le savait très intéressé par les mesures de protection de l’environnement et concerné par les problématiques du réchauffement climatique : le prince Charles vient de franchir un pas de plus en équipant sa résidence londonienne de Clarence House de panneaux photovoltaïques.

Il lui a fallu obtenir d’autorisation du Conseil de la ville de Westminster (Londres) pour installer, sur le toit nord-est de cette maison presque bicentenaire,  32 panneaux photovoltaïques (12 m²) qui produiront prochainement 4 000 kWh/an, soit largement suffisamment pour éclairer et chauffer la modeste demeure. Un communiqué du Conseil précise :

Le Prince de Galles n’a pas seulement le bénéfice direct de réduire les combustibles fossiles et les émissions de dioxyde de carbone, mais aussi un impact indirect à la diffusion de ces technologies. Les panneaux solaires contribuent à l’objectif du Royaume-Uni d’utiliser des énergies renouvelables et de réduire les émissions de carbone d’ici à 2020. L’objectif majeur est que 25 % de la chaleur et du courant utilisés à Londres soit généré à travers l’utilisation des systèmes d’énergie décentralisés pour 2025.

En fonction des résultats, le prince Charles compte aussi en équiper le côté sud-ouest et transformer ainsi la bâtisse, déjà annoncée neutre en carbone en 2007, en maison à énergie positive. Le tout bien entendu sur ses propres deniers. Rappelons que grâce aux aides du gouvernement britannique, tout kWh produit par un particulier est racheté 41,3 pence (environ 50 centimes d’euro) par le National Grid (système local de distribution d’énergie).

Dans le même esprit écologique, le prince a déjà converti ses trois voitures aux carburants verts : la Jaguar et la land Rover roulent désormais grâce à une essence alternative élaborée à partir d’huiles de cuisson usées, l’Aston Martin au bioéthanol produit par l’excès de fermentation de la récolte de raisin britannique.

Mais son engagement pour la planète va plus loin. Il a ainsi recommandé aux Anglais de prendre des douches « courtes et rafraîchissantes » (les vertus de l’eau froide ?) plutôt que des bains. Il s’est parallèlement engagé dans la lutte contre la déforestation et entend promouvoir l’alimentation bio. Dans ce but, il organise dans les jardins de Clarence House un festival du 8 au 19 septembre. Il prépare ensuite une tournée en Grande-Bretagne, à bord d’un train consommant du biofuel, en faveur du développement durable.

Sources : Tout sur le solaire, The greenweb, 20 minutes, Dailymail

Cet article a été écrit par : 

Claudine d'EcoCO2

Claudine est notre écrivaine historique. Elle écrit pour Eco CO2 depuis 2010 et vous apporte toute l'actualité de la transition écologique.
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

Abonnez-nous au blog !

Les derniers articles

Articles similaires

Abonnez-nous au blog !

Une réponse sur “Le soleil britannique éclaire le prince Charles”

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.