Blog d’Eco CO2

Vous donner les clés pour comprendre et agir pour la transition énergétique

Le transport combiné des marchandises, un mode à développer

un partenariat pour le transport combinéAfin d’accélérer la transition écologique du secteur des transports en France, l’ADEME et le Groupement National des Transports Combinés (GNTC) ont signé fin septembre un accord de partenariat. Les deux organismes ont pour objectif de favoriser le report modal pour le transport de marchandises en développant le transport combiné (rail-route, voies navigables-route, etc.).

Un transport combiné rail/route à fort potentiel

Le GNTC est l’organisation professionnelle représentant l’ensemble de la filière du transport combiné de fret et de l’intermodalité en France. Elle accueille la quasi-totalité des entreprises et acteurs du secteur. Or, le report d’une partie du transport de marchandises sur un mode alternatif à la route (report modal), ferroviaire ou autre, est considéré comme l’un des leviers primordiaux pour la décarbonation du transport de marchandises.

Mais c’est surtout le transport combiné rail-route sur lequel l’accent est mis. Il représente en effet « l’un des segments de marché au plus fort potentiel de croissance ». L’ensemble des acteurs de la filière vise à un doublement de la part modale du ferroviaire, longtemps délaissée, d’ici 2030. Ainsi, en 2018, la part de la route représentait 89,1 % du transport terrestre (avec une progression de 2,9 % par rapport à l’année précédente), celle du transport ferroviaire 9,0 % et celle du transport fluvial 1,9 %.

4 grands axes pour le partenariat ADEME/GNTC

La collaboration entre les deux organismes s’acte par ce partenariat autour de 4 grands axes. Un Observatoire du transport combiné va être créé avec l’ensemble des parties prenantes « pour une meilleure connaissance en termes de données de l’activité du secteur, ainsi qu’une mise en visibilité de l’évolution structurelle de la filière ».

Des actions de sensibilisation, de communication et de promotion du transport combiné doivent être mises en œuvre à destination des entreprises utilisateurs de fret : les transporteurs routiers, les chargeurs, les donneurs d’ordre industriels.

De nouvelles études seront également lancées autour du report modal : « réflexion sur l’élaboration d’un label sur les chaînes logistiques intégrant le combiné ; création de nouvelles fiches CEE ; nouveaux types de financement pour le lancement de liaisons combinées… ».

Enfin, une réflexion va être menée sur l’émergence d’innovations concernant le transport combiné : matériels de manutention, numérisation et digitalisation, création d’outils d’aide à la décision… « Ce partenariat nous permettra d’accélérer le développement d’alternatives efficaces d’intermodalité pour améliorer le bilan environnemental du transport de marchandises », explique Arnaud Leroy, Président de l’ADEME.

Lors des Trophées remis à l’occasion du rendez-vous du transport et de la logistique éco-responsables, organisé par l’ADEME et Eco CO2 (animateur du programme EVE) qui a eu lieu le 6 octobre, le transport combiné a aussi été mis à l’honneur. L’un des trophées, consacré à l’action la plus innovante, a été remis pour l’optimisation d’une liaison rail/route. Un autre, consacré à la meilleure collaboration entre acteurs, a récompensé une Solution logistique urbaine fluviale. Des actions dans la droite ligne de ce partenariat, donc.

Sources : ADEME, Insee

Cet article a été écrit par : 

Claudine d'EcoCO2

Claudine est notre écrivaine historique. Elle écrit pour Eco CO2 depuis 2010 et vous apporte toute l'actualité de la transition écologique.

Abonnez-nous au blog !

Les derniers articles

Articles similaires

Abonnez-nous au blog !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.