Blog d’Eco CO2

Vous donner les clés pour comprendre et agir pour la transition énergétique

Prix : L’eau manque de transparence !

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

Transparence pour le prix de l'eau en FranceProfitant de la journée mondiale de l’eau, le 22 mars, 60 millions de consommateurs et la fondation France-Libertés lancent une grande enquête collaborative dont le but est de faire progresser la transparence sur le prix et la qualité de l’eau distribuée en France, et nous demande à tous notre collaboration. Les deux organismes partent de ce constat :

Trouver des informations sur le prix du service de l’eau et comprendre sa facture d’eau relève du parcours du combattant.

Souvent déléguée à des acteurs privés comme Véolia ou Suez, l’eau potable délivrée en France, soit 4 milliards de mètres cube, représente un marché de quelques 12 milliards d’euros (voir notre article du 16/12/2010). Mais la transparence sur la facturation n’est pas souvent au rendez-vous ! Si l’on comprend bien que la facturation diffère entre une ville de plaine ou de montagne, entre le puisage en nappe phréatique ou en cours d’eau, on comprend moins par contre pourquoi dans une commune l’eau coûte 2,50 € au mètre cube, et plus de 3 € dans la commune voisine, alors que rien a priori ne justifie cette différence. D’ailleurs, curieusement, relève 60 millions de consommateurs :

Comment expliquer que, du jour où il est mis en concurrence à l’occasion du renouvellement d’un contrat, un opérateur soit, comme par miracle, en mesure de baisser ses tarifs de 50 % pour conserver ce contrat ?

Prix et qualité des services doivent faire l’objet d’informations,  ce que les délégations font souvent a minima. Or chaque citoyen a le droit de connaître l’état de l’eau qui coule de son robinet.

C’est entre autres pour répondre à cette nécessité que l’ONEMA (Office National de l’Eau et des Milieux Aquatiques) lance en 2008 l’observatoire de l’eau. Objectif : réaliser une base de données des services de l’eau en France accessible à tous. Aujourd’hui, seules 5% des collectivités l’ont renseignée malgré leur obligation légale.

1 800 communes sur 36 000 ont communiqué leurs résultats à l’ONEMA… On comprend que 60 millions de consommateurs et France-Libertés qui ont pour ambition d’établir d’ici mars 2012 « une carte de France du prix et de la qualité de l’eau » lance la campagne : « Prix de l’eau : opération transparence ». Pendant un an, tous les consommateurs qui le désirent se substitueront aux délégataires et aux collectivités pour informer. Il leur suffira pour cela de se rendre sur le site www.prixdeleau.fr, facture à la main, et d’entrer en ligne les renseignements qu’elle contient : montant de l’abonnement, de l’assainissement et de la consommation, total de la facture ainsi que nombre de m3 d’eau consommés, nom du gestionnaire et date de la facturation.

Notre ambition est de mobiliser les collectivités grâce à l’élan citoyen sur la question de la transparence des informations publiques en vue d’avoir une situation plus claire au niveau national. C’est en nous mobilisant sur le long terme pour défendre l’eau comme « Bien Commun de l’Humanité » que nous pourrons en faire une priorité politique. Nous avons donc un an pour faire que le droit à l’accès à l’eau et à l’assainissement retrouve sa place dans notre quotidien.

Les résultats de cette grande enquête collaborative seront rendus publics le 22 mars 2012 à l’occasion du Forum mondial de l’eau, qui aura lieu à Marseille.

Source : 60 millions de consommateurs, prixdeleau.fr, France-Libertés

Cet article a été écrit par : 

Claudine d'EcoCO2

Claudine est notre écrivaine historique. Elle écrit pour Eco CO2 depuis 2010 et vous apporte toute l'actualité de la transition écologique.
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

Abonnez-nous au blog !

Les derniers articles

Articles similaires

Abonnez-nous au blog !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.