Blog d’Eco CO2

Vous donner les clés pour comprendre et agir pour la transition énergétique

L’écoconception et l’efficacité énergétique renforcées pour un électroménager plus durable

Ecoconception de l'élélectroménagerLa Commission européenne s’efforce à la fois de réduire l’empreinte carbone de l’Europe et d’alléger la facture énergétique de ses citoyens. Dans ce but, elle vient d’adopter de nouvelles mesures en matière d’écoconception pour des produits électroménagers tels que les réfrigérateurs, les lave-linge, les lave-vaisselle et les téléviseurs.

Les objectifs de l’économie circulaire en vue

L’efficacité énergétique est un principe prioritaire pour l’Union Européenne (UE) et cela passe aussi par l’amélioration de l’écoconception des appareils électriques qui se multiplient dans nos logements. Les mesures adoptées comprennent, pour la première fois, des exigences en matière de réparabilité et de recyclabilité, contribuant ainsi à réaliser les objectifs de l’économie circulaire. Elles améliorent la durée de vie, l’entretien, la réutilisation, la mise à niveau et le recyclage des appareils électroménagers, ainsi que la gestion de leurs déchets.

La Commission a adopté 10 règlements d’exécution, fixant des exigences d’écoconception notamment en matière d’efficacité énergétique pour les groupes de produits suivants: réfrigérateurs; lave-linge; lave-vaisselle; dispositifs d’affichage électroniques (y compris les téléviseurs); sources lumineuses et appareillages de commande séparés; sources d’alimentation externes; moteurs électriques; appareils de réfrigération disposant d’une fonction de vente directe (par exemple : réfrigérateurs de supermarchés, distributeurs de boissons froides); transformateurs électriques; et matériel de soudage.

Ecoconception et étiquettes énergétiques pour économiser

« Les nouvelles exigences en matière de réparation contribueront à allonger la durée de vie des appareils d’usage quotidien, qui est bien trop courte actuellement. Il est crucial que nous inversions la tendance actuelle au produit jetable, qui épuise nos ressources naturelles et vide le portefeuille des consommateurs. Je me réjouis d’apprendre que la santé des consommateurs sera mieux protégée, grâce à la limitation du scintillement dans les ampoules et à la suppression des retardateurs de flamme nocifs dans les écrans de télévision. L’UE a commencé par cinq produits que la plupart des consommateurs possèdent chez eux ; nous encourageons vivement les législateurs à faire en sorte que davantage de groupes de produits soient réparables », a aussitôt réagi à l’annonce de ces mesures Monique Goyens, directrice générale du Bureau européen des unions de consommateurs (BEUC).

Ces nouvelles mesures concernant notamment l’écoconception, conjuguées avec les étiquettes d’efficacité énergétique de l’électroménager, permettront, selon les calculs de la Commission, de réaliser 167 TWh d’économies d’énergie finale par an d’ici 2030. Autrement dit l’équivalent de la consommation annuelle d’énergie du Danemark. Cela correspond à une réduction de plus de 46 millions de tonnes d’équivalent CO2, et à une économie d’énergie en moyenne de 150 € par an pour les ménages.

Elles ajoutent des économies supplémentaires à celles que les exigences existantes concernant l’écoconception et l’étiquetage énergétique devraient permettre de réaliser, à savoir environ 150 Mtep (millions de tonnes équivalent pétrole) d’ici à 2020. Cela représente approximativement la consommation d’énergie primaire annuelle de l’Italie. Selon la Commission, pour les consommateurs, cela correspond d’ores et déjà à une économie moyenne pouvant aller jusqu’à 285 € par an sur leur facture d’énergie domestique.

Source : Commission européenne

Cet article a été écrit par : 

Abonnez-nous au blog !

Les derniers articles

Articles similaires

Abonnez-nous au blog !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *