Blog d’Eco CO2

Vous donner les clés pour comprendre et agir pour la transition énergétique

L’Ecolabel européen fête ses 25 ans

ecolabel européen 25 ansCréé par la Commission Européenne en 1992, l’Ecolabel européen fête aujourd’hui ses 25 ans. Il s’agit du seul label écologique reconnu par l’ensemble des pays européens. Répondant à des critères ambitieux et réactualisés tous les 5 ans, il orne désormais plus de 38 000 produits, dont près de 4 500 en France. Et en cette année mondiale du tourisme durable, l’ADEME lance un appel à projets pour le développer sur les hébergements touristiques, où il garantit des actions concrètes menées en faveur de l’environnement.

L’Ecolabel européen est un label public volontaire, demandé par les entreprises, et qui répond à un cahier des charges très strict. Le dossier présenté pour labelliser un produit doit donner un état précis des incidences de ce dernier sur le changement climatique, sur la nature et la biodiversité, sur la consommation d’énergie et de ressources, mais aussi sur la production de déchets, les émissions dans tous les milieux de l’environnement, la pollution et le rejet de substances dangereuses.

C’est en France, en Italie et en Allemagne qu’on distribue le plus cet Ecolabel. On le trouve notamment sur des produits d’entretien de la maison et des lessives, des peintures et vernis d’intérieur et d’extérieur, des papiers sanitaires de toutes sortes (papier hygiénique, de cuisine, etc.) et du papier d’écriture, en tout il compte 31 catégories de produits et de services. Selon des données issues d’une enquête de la CLCV, datée de 2013, le prix d’un produit portant l’Ecolabel n’est pas nécessairement supérieur à un autre : par exemple, le prix moyen d’un liquide vaisselle de grande marque sans l’Ecolabel européen est de 1,96 € pour 500 ml ; le prix moyen d’un liquide vaisselle de grande marque avec l’Ecolabel européen est de 1,72 € ;  le prix moyen d’un liquide vaisselle de marques distributeurs avec l’Ecolabel européen de 1,23 €. Il existe un catalogue officiel qui regroupe tous les produits et services portant l’Ecolabel européen, malheureusement disponible en anglais exclusivement.

En ce qui concerne les hôtels et les campings qui arborent ce label, ils mènent des actions pour économiser l’eau et l’énergie, utiliser de l’énergie renouvelable, trier les déchets, utiliser des produits d’entretien portant eux-mêmes l’Ecolabel, etc. Fin 2016, il y avait en Europe 668 établissements l’affichant. A l’occasion de cet anniversaire et de l’année mondiale du tourisme durable, l’ADEME a lancé un appel à projets (HETEL), visant à financer une démarche d’obtention de cet Ecolabel par des hébergements touristiques. L’objectif est double : à la fois encourager un plus grand nombre d’hébergements touristiques à s’engager dans cette démarche, et capitaliser du retour d’expériences et mesurer les impacts économiques et environnementaux liés au label.

Source : ADEME

Cet article a été écrit par : 

Claudine d'EcoCO2

Claudine est notre écrivaine historique. Elle écrit pour Eco CO2 depuis 2010 et vous apporte toute l'actualité de la transition écologique.

Abonnez-nous au blog !

Les derniers articles

Articles similaires

Abonnez-nous au blog !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.