Blog d’Eco CO2

Vous donner les clés pour comprendre et agir pour la transition énergétique

L’empreinte carbone des Français stagne depuis 5 ans

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

Empreinte carboneCarbone 4, cabinet conseil spécialisé dans la stratégie carbone, a récemment publié les résultats du calcul de l’indicateur Eco2climat. Selon cette étude, les émissions totales de gaz à effet de serre liées à la consommation des Français ont stagné au cours de ces cinq dernières années : -0,7 % par personne, soit 10,1 tonnes équivalent (téq) Co2. Mais ce chiffre cache d’importantes disparités selon les postes étudiés.

L’énergie des logements : -14 % par personne

Et cette tendance n’est pas due qu’à la météo. En effet, la consommation d’énergie par mètre carré des logements enregistre une baisse de 5 %. L’efficacité énergétique des logements s’améliore en bonne part grâce à l’isolation des murs et à l’investissement dans des chaudières performantes, associés au déclin de la consommation de fioul (-18 %).

Les produits informatiques : +40 % par personne !

Et il s’agit là uniquement des émissions liées à la fabrication des produits électroniques achetés par les Français (l’utilisation se retrouve dans la catégorie « énergie du logement »). Cette hausse contrebalance entièrement les gains réalisés sur la consommation d’énergie des logements. L’équipement des Français en téléviseurs à écran plat, tablettes et autres smartphones a en effet bondi ces cinq dernières années. Le tactile, presque inexistant en 2008, est maintenant représenté par 3,6 millions de tablettes et 15 millions de smartphones. 7 millions de téléviseurs se vendent chaque année dans les foyers français : pour 28 millions de ménages, cela donne environ un changement de téléviseur tous les 4 ans. Or, produire ces appareils (et l’électronique inséré dans la voiture, l’électroménager) « demande un très lourd parc industriel » : ainsi produire un écran plat de 32 pouces engendre 1,2 téq CO2. Des émissions en quasi-totalité importées des pays asiatiques, où le charbon domine dans la production électrique.

La consommation de viande : -8 % par personne

Cela provient principalement d’une diminution du bœuf dans l’alimentation. Changement d’habitudes alimentaires ? Augmentation du prix de la viande (+10 % en 5 ans) ? On ne sait, mais on constate que cette diminution est en partie compensée par une augmentation de la consommation de fromage (+9 %).

Les déplacements en avion : +7 % par personne

Les Français sont partis plus loin qu’en 2008 et ont davantage utilisé l’avion en 2012, particulièrement pour se déplacer en Europe (+50 %) en raison sans doute des voyages low cost. Mais l’amélioration de l’efficacité énergétique des avions limite les hausses d’émission.

Les déplacements en voiture : -1 % par personne

Si la consommation unitaire moyenne a diminué de 4 % grâce au renouvellement progressif du parc automobile (de 6,9L/100km à 6,7L/100km), celui-ci continue cependant à augmenter (484 voitures pour 1 000 habitants contre 480 en 2008).

Les services de santé : +5 % par personne

« Les achats de médicament, dont la fabrication nécessite des quantités d’énergie importantes, ont augmenté de 6% en 2012 pour attendre 48 conditionnements par personne en moyenne ! » précise l’étude.

Source : Carbone 4

Cet article a été écrit par : 

Claudine d'EcoCO2

Claudine est notre écrivaine historique. Elle écrit pour Eco CO2 depuis 2010 et vous apporte toute l'actualité de la transition écologique.
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

Abonnez-nous au blog !

Les derniers articles

Articles similaires

Abonnez-nous au blog !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.