Blog d’Eco CO2

Vous donner les clés pour comprendre et agir pour la transition énergétique

L’empreinte environnementale du Web

empreinte CO2 du webUtilisateurs du Web, data centers et réseaux ont des impacts environnementaux, sur lesquels Green It fait le point et donne un chiffrage. Celui-ci ne coïncide d’ailleurs pas obligatoirement avec l’idée que l’on s’en fait, si l’on écoute certaines ONG qui ont tendance à accuser d’abord les centres de données. En fait, la situation est plus complexe.

Chaque tiers – utilisateurs, réseaux, data centers – a des impacts différents et pas aux mêmes étapes du cycle de vie. En considérant 3 milliards de terminaux connectés et 5 à 7 milliards d’objets connectés, cela donne environ 9 milliards de clients pour 45 millions de serveurs environ, et 800 millions d’équipements connectent entre eux utilisateurs et serveurs. Cela aboutit à un premier ratio de 200 clients pour 1 serveur et 10 clients pour un équipement réseau.

Mais le poids des impacts va augmenter dans les années à venir avec le développement des objets connectés (entre 25 et 75 milliards prévus en 2020). Par ailleurs, la consommation électrique de ces équipements a sérieusement baissé ces dernières années et le poids du tiers « réseaux » va augmenter plus vite que celui des tiers « utilisateurs » et « centre de données ».

En considérant tous ces éléments, l’empreinte annuelle mondiale serait de 1 037 TWh d’énergie, électrique essentiellement (soit la production de 40 centrales nucléaires ou la consommation de 140 millions de Français pendant un an) ; 608 millions de tonnes de gaz à effet de serre (équivalent des émissions de 86 millions de Français) ; 8,7 milliards de mètres cubes d’eau (soit la consommation annuelle de 160 millions de Français). Pour 3 milliards d’internautes, l’empreinte pour chacun correspond à 346 kWh d’énergie (la consommation annuelle de 10 Haïtiens ou de 10 ordinateurs portables) ; 203 kg de CO2 (émissions annuelles d’un Afghan) ; 2 924 litres d’eau (fabrication de 3 portables ou 2,5 ans de survie pour un être humain).

A quelle étape du cycle de vie ont lieu ces impacts ? En utilisant 3 indicateurs (énergie, gaz à effet de serre, eau), Green It constate :

L’épuisement des ressources non renouvelables, les pollutions et les impacts sanitaires ont lieu essentiellement lors de la fabrication et de la fin de vie des équipements électroniques. Les émissions de gaz à effet de serre sont également réparties entre fabrication (48 %) et utilisation (52 %). En revanche la consommation électrique (68 %) et d’eau (84 %) est prépondérante sur la phase d’utilisation.

Les impacts liés à la fabrication sont surtout concentrés dans la fabrication des équipements des utilisateurs et des objets connectés. La consommation d’énergie est surtout liée au fonctionnement 24 heures sur 24 et 365 jours par an du réseau et des centres de données. La consommation d’eau est liée à trois événements : la fabrication des équipements, la production de l’électricité et le refroidissement des centres de données.

Source : Green It

Cet article a été écrit par : 

Claudine d'EcoCO2

Claudine est notre écrivaine historique. Elle écrit pour Eco CO2 depuis 2010 et vous apporte toute l'actualité de la transition écologique.

Abonnez-nous au blog !

Les derniers articles

Articles similaires

Abonnez-nous au blog !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.