Blog d’Eco CO2

Vous donner les clés pour comprendre et agir pour la transition énergétique

Les 13èmes Assises de l’Energie à Dunkerque

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

Assises de l'Energie à DunkerqueDu 24 au 26 janvier, ont eu lieu à Dunkerque les treizièmes Assises de l’Energie, sous l’égide de l’ADEME. A l’occasion de ces Assises, sept nouvelles collectivités engagées dans la démarche Cit’ergie ont été mise à l’honneur et l’ADEME a présenté l’expérimentation « Maison de l’Emploi et Développement Durable », destinée à aider les territoires à se dynamiser par de nouvelles activités, liées notamment à l’efficacité énergétique, et testée dans 33 bassins d’emploi.

Le label Cit’ergie

Le label Cit’ergie récompense les collectivités qui s’engagent dans une politique énergie-climat, avec un plan d’actions intégrant un dispositif d’évaluation continue. L’élaboration d’un Plan Climat-Energie territorial deviendra obligatoire pour toutes les collectivités de plus de 50 000 habitants d’ici fin décembre 2012. Le label Cit’ergie,  mis en œuvre en 2005, a déjà reconnu l’action en faveur de la maîtrise de l’énergie de 10 collectivités et 30 autres se sont déjà engagées dans le processus de labellisation en France. Cette année, 3 collectivités se sont distinguées et se voient remettre la reconnaissance CAP Cit’ergie pour leur engagement sur la voie de ce label. Il s’agit de la Ville du Neubourg, de la Communauté d’Agglomération de Niort, de la Ville et de l’agglomération de Chalon sur Saône. Mais sept autres communautés reçoivent d’ores et déjà ce label : Besançon, Montmélian, Echirolles, Communauté d’Agglomération du Pays de Montbéliard, la Ville et l’Agglomération de Châtellerault, la Communauté Urbaine de Dunkerque.

Maison de l’Emploi et Développement Durable

Le projet « Maison de l’Emploi et Développement Durable » est destiné à permettre aux collectivités de saisir les nouvelles dynamiques d’activités issues du Grenelle Environnement. L’expérimentation a été mise en place en 2008 par l’ADEME et l’Alliance Villes Emplois. Il se fonde sur un diagnostic approfondi du territoire, qui permet d’identifier les besoins en emplois et en compétences pour la filière bâtiment et d’établir des plans d’actions spécifiques. Réalisé avec succès sur trois agglomérations, Lille, Bayonne et le Grand Nancy, il a été étendu à 30 autres maisons de l’emploi. Il permet d’apporter des réponses concrètes en adéquation avec les besoins des entrepreneurs locaux : des chargés de mission de l’ADEME et de l’Alliance Villes Emplois y accompagnent professionnels, collectivités et public à chaque étape. Ce projet a donné lieu à une publication, Quand le bâtiment se met au vert, les territoires se mobilisent, aux éditions Autrement.

Cette expérimentation a mis en évidence les besoins  futurs dans certains métiers et révèle que les travaux de performance énergétique des bâtiments et d’énergies renouvelables nécessiteront 42 % de professionnels de plus d’ici 2014. Ils constituent une grande partie de l’avenir du bâtiment. Les particuliers, comme les collectivités, connaissant mal les réglementations, s’adressent aux professionnels. D’ici 2014, l’ADEME chiffre les besoins à 69 000 professionnels (équivalents temps plein) supplémentaires.

L’audit a d’autre part révélé que peu de professionnels sont aujourd’hui capables de faire face à la demande d’approche globale du bâtiment, nécessaire à la performance énergétique. Donc, nécessité de formation, bien sûr. Mais l’audit révèle aussi que 8 chefs d’entreprise sur 10 ne peuvent accéder à cette formation par manque de temps.

Les plans d’action de l’ADEME, articulés sur les audits réalisés, se déclinent en quatre partie : agir sur la demande de travaux en sensibilisant grand public et élus, accompagner l’évolution de l’offre de travaux par la formation notamment, soutenir l’activité et favoriser l’accès à l’emploi en créant de nouvelles activités locales, et lutter contre la précarité énergétique en améliorant sensiblement le confort des habitants tout en réduisant leurs factures.

Source : ADEME

 

Cet article a été écrit par : 

Claudine d'EcoCO2

Claudine est notre écrivaine historique. Elle écrit pour Eco CO2 depuis 2010 et vous apporte toute l'actualité de la transition écologique.
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

Abonnez-nous au blog !

Les derniers articles

Articles similaires

Abonnez-nous au blog !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.