Blog d’Eco CO2 

Vous donner les clés pour comprendre et agir pour la transition énergétique

Les aides disponibles à l’achat et l’installation de panneaux solaires

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

Aides à l'installation solaireBien que les avantages des installations solaires ne soient plus à prouver (que ce soit d’un point de vue financier ou écologique), cela représente tout de même un certain investissement de départ. Il est donc compréhensible que certains soient toujours réticents. Toutefois, il existe aujourd’hui plusieurs aides financières pour acheter et rentabiliser son installation.

Prime à l’autoconsommation photovoltaïque et vente du surplus d’électricité

L’autoconsommation photovoltaïque : c’est quoi ?

En installant des panneaux photovoltaïques à votre domicile dans le but de consommer directement l’électricité produite via ces derniers, vous entrez dans une démarche d’autoconsommation. Toutefois, cela ne signifie pas forcément que vous allez dépendre uniquement de votre installation solaire pour répondre à vos besoins. En effet, bien que cela soit possible via l’autoconsommation intégrale (auquel cas vous n’êtes dépendant d’aucun fournisseur), la plupart des gens optent pour une autoconsommation partielle. Ici, vous achèterez toujours de l’électricité à un fournisseur en complément de celle produite par vos panneaux.

En quoi consiste la prime à l’autoconsommation photovoltaïque ?

La prime à l’autoconsommation est une aide financière pouvant être versée au particuliers qui installent des panneaux photovoltaïques chez eux. Elle a été mise en place par l’Etat dans le but d’encourager les gens à investir dans les énergies renouvelables. Pour en bénéficier, il faut être en autoconsommation partielle avec vente du surplus d’électricité à un fournisseur, et choisir un installateur certifié RGE pour la pose de vos panneaux. Son montant varie selon la puissance de l’installation, allant de 90 €/kWc pour une puissance comprise entre 36 et 100 kWc, à 390 €/kWc pour une puissance inférieure ou égale à 3Wc. La prime est répartie sur les 5 premières années de fonctionnement des panneaux.

Comment se passe la vente du surplus d’électricité?

En plus de pouvoir bénéficier d’une prime à l’autoconsommation, vous pourrez rentabiliser votre investissement encore plus vite en vendant le surplus d’énergie produite par vos panneaux à un fournisseur. En effet, si vous n’avez pas de moyen de stockage, le surplus d’électricité que vous produirez pendant les périodes d’ensoleillement sera gaspillé. A contrario, si vous le vendez à un fournisseur, il sera injecté sur le réseau public en contrepartie d’une rémunération financière annuelle. Pour ce faire, il faudra signer un contrat vous engageant à vendre votre surplus chez un même fournisseur. En général, la durée d’engagement est de 20 ans.Aides à l'installation solaire

Les aides destinées à la rénovation énergétique

Les aides de l’Anah

L’Anah (Agence nationale de l’habitat) est le principal organisme proposant des aides pour la rénovation énergétique en France. La plupart d’entre elles concernent également l’investissement dans les énergie renouvelables, dont les installations solaires thermiques. On distingue notamment :

  • Le dispositif MaPrimeRénov, destiné aux propriétaires ayant des revenus modestes qui souhaitent entreprendre des travaux de rénovation énergétique. Apparue en 2020, cette prime fusionne une ancienne aide de l’Anah appelée “Habiter Mieux Agilité” avec le CITE (Crédit d’Impôt pour la Transition Ecologique).
  • L’aide “Habiter Mieux Sérénité” qui s’adresse aux particuliers dont le logement date de plus de 15 ans avec un gain énergétique d’au moins 25% après les travaux. Elle est également attribuée selon les ressources du demandeur.

La TVA à taux réduit

Il s’agit ici d’une aide très avantageuse puisqu’elle vous permet d’acheter votre matériel moins cher. Dans un premier temps, pour une installation solaire thermique, vous pourrez bénéficier d’un taux de TVA réduit à 5,5%. Ceci est valable aussi bien pour les panneaux que pour tout le reste de l’installation comme le ballon, les tuyaux, la pompe ou encore le vase d’expansion. En ce qui concerne les installations photovoltaïques, il sera possible de bénéficier d’un taux réduit à 10% pour celles dont la puissance est inférieure à 3 kWc, et 20% si la puissance dépasse 3 kWc. Ici aussi, cela est valable aussi bien pour l’achat des panneaux que pour les autres éléments du système comme l’onduleur, le boîtier ainsi que les câbles.

L’éco-prêt à taux zéro

Si vous n’avez pas le budget nécessaire pour investir dans une installation solaire à l’instant T, sachez qu’il est possible dans certains cas d’opter pour l’éco-PTZ. Cela permet d’emprunter de l’argent à une banque sans avoir à payer d’intérêts pour le remboursement. Toutefois, cela n’est valable que pour l’installation de panneaux solaires thermiques. Pour en bénéficier, il faut que votre logement ait été construit avant 1990 et que les travaux soient effectués par un installateur certifié RGE. Le prêt ne doit également pas dépasser 30 000 euros et doit être remboursable en 15 ans.

Sources : Ministère de l’Economie, Anah, Hellowatt

Cet article a été écrit par : 

Claudine d'EcoCO2

Claudine est notre écrivaine historique. Elle écrit pour Eco CO2 depuis 2010 et vous apporte toute l'actualité de la transition écologique.
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

Abonnez-nous au blog !

Les derniers articles

Dans la même catégorie

Abonnez-nous au blog !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.