Blog d’Eco CO2

Vous donner les clés pour comprendre et agir pour la transition énergétique

Les camions électriques font un retour remarqué

Plusieurs événements récents ont remis les camions électriques sous les feux des projecteurs : le récent Salon de la Nouvelle Ville à Paris en exposait plusieurs exemplaires et la présentation, ces derniers jours du Plan de développement des véhicules électriques et hybrides par 2 ministres, 12 municipalités, Renault et PSA.

Un peu d’histoire

General Vehicle
(source blogauto)

Il ne s’agit pas d’une découverte pourtant : les camions électriques existent depuis le début du XXème siècle, et les Etats-Unis étaient à cette époque les principaux fournisseurs de véhicules électriques ! En 1900 plus de la moitié des véhicules produits outre-Atlantique fonctionnaient à l’électricité ! Mais leurs performances plafonnaient alors que celles des moteurs thermiques progressaient très rapidement, et les producteurs d’automobiles en abandonnent complètement la fabrication dans les années 30. Ils ne disparaissent pas totalement pour autant : dans les années 50, certaines villes françaises sont équipées de camions-bennes à ordures ménagères électriques (Bourges, Lyon…) de la marque Sovel. Ils disparaissent au début des années 70, curieusement juste avant le premier choc pétrolier.

On connaît la suite ; comme dit la chanson : « Et on danse, on avance à reculons comme dans un tango/On tourne en rond, on revient au départ ». Il faut attendre quelques décennies pour que l’on se penche à nouveau sur cette sorte de véhicules utilitaires, pourtant tout à fait adaptés aux professionnels en milieu urbain. Le secteur des transports est, on le sait, le premier émetteur de CO2. Or ces camions proposent un double avantage : réduire les émissions de gaz à effet de serre dans l’atmosphère, mais aussi diminuer les nuisances sonores, puisqu’ils se font nettement plus discrets que leurs collègues à moteur thermique.

Le Salon de la Nouvelle Ville

Ainsi, le Salon de la Nouvelle Ville (du 13 au 15 avril) présentait des utilitaires électriques, d’une autonomie de 100 à 250 km, trop juste bien entendu pour rouler sur de grandes distances, mais bien suffisante pour les utilisations locales, telles la collecte des ordures ménagères, les services de messagerie urbains ou les professionnels intervenant à proximité : artisans du bâtiment, commerçants sur les marchés…

Le Salon présentait les véhicules utilitaires de la gamme Modec, un des premiers constructeurs britanniques, permettant de transporter 2 tonnes de marchandises, avec une vitesse de pointe de 80 km/h, leur permettant d’avoir accès à tous les axes routiers et autoroutiers. Equipés d’une batterie de 52 kW, ils se rechargent en 7 heures. Maniables et donc bien adaptés aux centres villes, ils se déclinent en fourgons, plateaux, frigorifiques ou bennes à ordures. On y trouvait aussi une toute jeune entreprise, Ecoloc Car qui a pour spécificité de s’occuper de la location de toutes sortes de véhicules, tous électriques : du sans-permis à l’utilitaire, et même de vendre et de gérer des véhicules adaptés aux déplacements urbains.

Notons cependant que l’entreprise GEFCO utilise depuis 2003 des camions électriques de 10 tonnes, de marque PSA,  pour desservir dans le centre de Paris les différents points de vente du groupe L’Oréal. Dotés d’une autonomie de 100 km (mais plutôt 50 à 60 en ville) et d’une vitesse maximale de 70 km, ils correspondent parfaitement aux exigences d’un camion de messagerie en milieu urbain.

Le plan français des véhicules électriques et hybrides

Parallèlement, le 13 avril, était signée une charte entre deux ministères, 12 municipalités, Renault et PSA. Développer les camions électriques, c’est bien, mais encore faut-il organiser les infrastructures de recharge, notamment les bornes de recharge rapide, afin que les professionnels ou les collectivités locales puissent profiter de leurs véhicules électriques.

Les 12 villes (Bordeaux, Grenoble, Rennes, Nice, Angoulême, Pays d’Aix-en-Provence, Orléans, Paris, Rouen, Strasbourg, le Havre et le Grand Nancy) se sont engagées à installer les premières prises dès cette année. Les deux firmes automobiles s’engagent être en mesure de commercialiser, en priorité pour ces agglomérations, 60 000 véhicules électriques en 2011/2012.  Le MEEDEM annonçait en même temps la constitution d’un groupement piloté par la Poste, pour passer une commande de 50 000 autres véhicules, groupement constitué de 20 entités publiques ou privées (ADP, Air France, Areva, Bouygues, EDF, ERDF, Eiffage, France Telecom, GDF Suez, Suez Environnement, GRT Gaz, GrDF, La Poste, RATP, SAUR, SNCF, SPIE, UGAP, Vinci et Véolia).

Le ministère table sur une économie de 4 millions de tonnes d’équivalent pétrole et une réduction de 17,5 millions de tonnes d’émissions de CO2 en 2020. Il a d’autre part confirmé le super-bonus de 5 000 € versé jusqu’en 2012 pour toute acquisition d’un véhicule émettant moins de 60 g de CO2 par kilomètre. Toutefois, l’aide accordée ne peut pas excéder 20 % du coût d’acquisition toutes taxes comprises du véhicule augmenté du coût des batteries si celles-ci sont prises en location. Pour l’acquéreur, cela remet le coût d’achat d’une voiture électrique au niveau de celui d’un véhicule traditionnel.  Pour les véhicules hybrides (GPL ou Gaz naturel de ville) dont les émissions de Co2 sont inférieures ou égales à 135 g/km, ils bénéficient d’un  bonus de 2 000 €.

« Véhicules électriques » ne signifie pas tout à fait « véhicules décarbonnés », il faut le rappeler : en effet, il est nécessaire de prendre en compte les émissions de CO2 générées lors de la production de l’électricité. Et ces émissions varient d’un pays à l’autre selon les énergies qu’il met en œuvre pour produire son électricité et sa part d’énergies renouvelables. Un chiffre moyen ne peut donc concerner qu’un seul pays. Mais de toute façon, ces véhicules sont plus propres que nos véhicules actuels, et cela est d’autant plus vrai pour les camions.

Sources : le blogauto, Enerzine du 15/04, développement-durable.gouv, développement durable PSA, Enerzine du 14/04

Cet article a été écrit par : 

Claudine d'EcoCO2

Claudine est notre écrivaine historique. Elle écrit pour Eco CO2 depuis 2010 et vous apporte toute l'actualité de la transition écologique.

Abonnez-nous au blog !

Les derniers articles

Articles similaires

Abonnez-nous au blog !

Une réponse sur “Les camions électriques font un retour remarqué”

  1. Ecoloc Car qui a pour spécificité de s’occuper de la location de toutes sortes de véhicules

    on se pose de nombreuse question a leur sujet….

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.