Blog d’Eco CO2

Vous donner les clés pour comprendre et agir pour la transition énergétique

Les dépenses énergétiques des foyers français

Le Sofinscope 2014, baromètre réalisé par Opinion Way sur les habitudes de consommation des Français pour le compte de Sofinco, vient de paraître. Consacré aux dépenses énergétiques des Français, il montre un budget qui se stabilise depuis 2012, malgré un sentiment de hausse persistant chez les personnes sondées.

Alors que les dépenses énergétiques représentent en moyenne 207 € par mois (contre 2010 € en 2013), les trois quarts des Français continuent en effet à penser qu’elles augmentent, mais ont tout de même tendance à abandonner un certain nombre d’éco-gestes. Mais ce budget moyen cache bien entendu des réalités très différentes, en fonction de la taille du foyer et du type de logement occupé. Ainsi les couples avec enfants dépensent sensiblement plus que la moyenne pour ce poste (302 € par mois), et cela monte avec le nombre d’enfants à charge (339 € pour 2 enfants ou plus). D’autre part, les maisons individuelles montrent des dépenses doublées par rapport à celles de l’habitat collectif (255 € contre 122 €).

Les pratiques éco-citoyennes marquent un réel recul, donc les budgets ne se stabilisent pas parce que les Français deviennent plus vertueux : les éco-gestes proposés enregistrent tous une baisse de 1 à 6 points, même si 70 % des Français déclarent adhérer à ces pratiques :

98 % des Français ont déjà adopté un comportement éco-citoyen, notamment ne faire tourner les appareils ménagers que lorsqu’ils sont pleins (90 %), ne pas utiliser de sèche-linge et privilégier le séchage à l’air libre (77 %), réduire la température du logement (76 %). Néanmoins, ces pratiques, largement observées en 2013, ne progressent plus, voire régressent. L’achat d’appareils à faible consommation d’énergie est en recul de 6 points, tout comme le fait d’éteindre les appareils ménagers au lieu de les laisser en veille (- 6 points) ou bien encore l’achat d’ampoules basse consommation (- 3 points).

Pratiques éco-citoyennes, Sofincoscope énergie 2014

Un seul élément se trouve en hausse de 2 points par rapport à l’année dernière : la mise en concurrence des fournisseurs d’énergie, bien que celle-ci soit encore relativement faible (18 %).

Les prévisions de travaux d’économies d’énergie reculent eux-aussi : 38 % en envisagent (- 3 points). Les travaux d’isolation (toit, murs et combles, double vitrage) tentent encore (17 % et 16 %) mais 42 %, 43 % et63 % déclarent les avoir déjà réalisés. Le remplacement des appareils de chauffage ou chaudière fait moins recette  : 54 % et 58 % ne l’envisagent pas.

Par contre, 72 % trouvent toujours envisageable de passer à l’utilisation des énergies renouvelables. Essentiellement pour une raison de budget, c’est la motivation principale de plus de la moitié (53 %, en augmentation de 7 points par rapport aux autres raisons – la préservation de l’environnement perd 5 points depuis 2012). Parmi les personnes interrogées réticentes aux énergies vertes, plus de la moitié redoutent les investissements financiers qu’elles demandent (52 %). En fait seuls 15 % envisagent réellement de changer pour une énergie renouvelable : l’importance des travaux et le coût financier représentent des freins à la réalisation.

Pour conclure, la troisième vague de cette enquête sur le budget énergétique des Français indique que du fait de la persistance de la crise économique, les choix énergétiques compatibles avec la préservation de l’environnement sont de moins en moins prioritaires. Le budget énergétique des Français s’est donc stabilisé du fait de leur recherche permanente de prix compétitifs et de la volonté de faire le plus d’économies possible.

Source : Le Sofinscope – Baromètre opinion Way pour SOFINCO

Cet article a été écrit par : 

Claudine d'EcoCO2

Claudine est notre écrivaine historique. Elle écrit pour Eco CO2 depuis 2010 et vous apporte toute l'actualité de la transition écologique.

Abonnez-nous au blog !

Les derniers articles

Articles similaires

Abonnez-nous au blog !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.