Blog d’Eco CO2

Vous donner les clés pour comprendre et agir pour la transition énergétique

Les Emirats misent sur le solaire

Abou Dhabi va construire la plus grande centrale solaire à concentration du monde. Masdar, société chargée de la promotion des énergies renouvelables et contrôlée par le gouvernement du pays, collaborera pour cela avec Total et le groupe espagnol Abengoa. Dénommée Shams 1 (shams signifie soleil), cette centrale sera la première de ce genre au Proche-Orient.

centrale solaire de Masdar
source : indobestseller

D’une capacité de 100 mégawatts, Shams 1 comportera 768 miroirs paraboliques sur une superficie de 2,5 km², située à 120 km d’Abou Dhabi, capitale des Emirats Arabes Unis. Les miroirs paraboliques concentrent l’énergie du soleil pour produire de la vapeur d’eau destinée à faire tourner des turbines électriques. Les travaux qui débuteront dès le troisième trimestre de cette année dureront au total deux ans. La capacité maximale de cette centrale devrait atteindre 2 000 MW à terme.

Cette centrale permettra d’éviter le rejet de 175 000 tonnes de CO2, ce qui, d’après le communiqué revient à retirer 15 000 automobiles de la circulation ou encore à planter 1,5 million d’arbres. Les Emirats s’engagent ainsi pour la première fois dans l’utilisation d’une source d’énergie qui n’est pas fossile et compte même à l’horizon 2020 atteindre 7 % de production d’électricité par les énergies renouvelables.

D’ailleurs la société Masdar a un projet encore plus ambitieux et surtout prestigieux : la création de Masdar City qui accueillera 500 000 personnes et qui sera, selon les dirigeants de la société, la première ville du monde à zéro émission de gaz carbonique. Située près de l’aéroport d’Abou Dhabi (vraisemblablement considérablement plus émetteur de dioxyde de carbone), la ville devrait être achevée en 2015. Elle fonctionnera exclusivement avec des énergies renouvelables, essentiellement solaire,  et abritera plusieurs instituts de recherches sur les EnR, dans le but avoué de faire d’Abou Dhabi un des leaders mondiaux dans ce domaine.

En tout cas, il est temps que des pays qui ont vécu jusqu’à présent des revenus du pétrole qu’ils produisaient se tournent vers des énergies renouvelables, et le solaire en particulier, puisque le soleil ne leur fait pas défaut. Ils doivent aussi préparer leur reconversion, puisque le pétrole est appelé à s’épuiser.

Source :  AFP

Cet article a été écrit par : 

Claudine d'EcoCO2

Claudine est notre écrivaine historique. Elle écrit pour Eco CO2 depuis 2010 et vous apporte toute l'actualité de la transition écologique.

Abonnez-nous au blog !

Les derniers articles

Articles similaires

Abonnez-nous au blog !

Une réponse sur “Les Emirats misent sur le solaire”

  1. Cette centrale permettra d’éviter le rejet de 175 000 tonnes de CO2, ce qui, d’après le communiqué revient à retirer 15 000 automobiles de la circulation ou encore à planter 1,5 million d’arbres. Les Emirats s’engagent ainsi pour la première fois dans l’utilisation d’une source d’énergie qui n’est pas fossile et compte même à l’horizon 2020 atteindre 7 % de production d’électricité par les énergies renouvelables.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.