Vous donner les clés pour comprendre et agir pour la transition énergétique

Les émissions de CO2 de la production d’électricité européenne en direct

Les émissions CO2 générées par la production d'électricité en Europe

Un association danoise, Tomorrow, a développé un outil qui cartographie en direct la production électrique et ses émissions de CO2 à travers le monde : il s’agit de Electricity Map.

Article mis à jour en décembre 2023

Electricity Map : un outil pour sensibiliser aux émissions CO2 générée par la production d’électricité

Tomorrow cherche ainsi à sensibiliser le grand public en lui faisant comprendre l’impact de la production d’énergie. Ainsi, elle lui propose une carte interactive en temps réel des émissions de CO2  que génère la production d’énergie. 

Grâce à un code couleur, la carte présente pour chaque pays la relation entre l’électricité et la façon dont elle est produite, ainsi que les émissions de CO2, exprimée en grammes équivalent CO2 (eqCO2) par kilowattheure.

En cliquant sur chaque état, on fait apparaître son mix électrique. Ainsi apparaissent clairement les « bons » et les « mauvais » élèves à travers le monde, de l’Europe à l’Amérique. Les pays verts forment le peloton de tête : ceux qui émettent le moins de CO2 pour leur production d’électricité. Puis les couleurs passent par le jaune et vont jusqu’au noir, pour les pires.

Quels sont les régions du monde sur le podium ?

L’outil propose plusieurs filtres permettant une analyse assez fine des émissions de CO2. Ainsi, les utilisateurs peuvent afficher les données des dernières 24 heures, des 30 derniers jours, des 12 derniers mois ou encore des 6 dernières années.

Faisons un test ! Identifions les bons élèves de ces 6 dernières années.

Au moment où nous écrivons ces lignes, voici les bons élèves sur le podium :

  • Le Nord de la Suède
  • Le Centre-Nord de la Suède
  • Le Centre-Sud de la Suède

La France, quant à elle, est à la 28ème place.

Zoom sur la « performance » de la France

Premier indicateur : l’intensité carbone

Zoomons cette fois-ci sur la France pour comprendre plus concrètement sa « performance » en matière énergétique !

L'intensité carbone de la France

L’outil indique que l’intensité carbone de la France est de 90 grammes (plus précisément : 90 grammes d’équivalent CO2 par kWh). Cela représente la quantité de gaz à effet de serre émise par kWh (unité d’énergie). Autrement dit, pour chaque unité d’énergie produite, la France émet l’équivalent de 90 grammes de CO2

A titre de comparaison, sur les 6 dernières années, l’intensité carbone du Nord de la Suède (le meilleur élève de la classe !) est de 16 grammes eqCO2 par kWh. Et celle de la Bolivie est de 320 grammes eqCO2 par kWh.

Nous ne sommes pas les moins bons élèves mais nous avons assurément une marge de progrès !

Comment expliquer cette intensité carbone ? Pour cela, il faut s’intéresser à nos sources d’énergie.

Consommation et émissions CO2 par source d’énergie

la consommation de la France par source d'énergie

L’outil développé par Tomorrow va plus loin ! Pour chaque pays, on peut avoir un aperçu de la consommation d’électricité pour chaque source d’énergie.

Ainsi, on constate que, sur les 6 dernières années, près de 58% de l’électricité disponible en France est produite par l’énergie nucléaire. De plus, le gaz représente 9%. Rappelons que le gaz est une énergie fossile (au même titre que le charbon et le pétrole), qui émet énormément de gaz à effet de serre, renforçant ainsi le réchauffement climatique.

Les émissions CO2 de la France par source d'énergie

Ce qui est intéressant c’est d’aller faire le parallèle avec les émissions de gaz à effet de serre pour chaque source d’énergie.

Comme on peut le voir, si le nucléaire est très présent dans le mix électrique de la France, ce n’est par l’énergie la plus carbonée. En effet, 4,62% des émissions produites par la France proviennent du nucléaire. A l’inverse, le gaz explose le bilan carbone ! A lui seul, il représente 70,34% des émissions produites par la France.

S’amuser à comparer les pays entre eux aide à comprendre ce qui pèse plus ou moins lourd dans le bilan carbone de la production d’électricité.

Comment réduire nos émissions de gaz à effet de serre ?

Les 3 piliers de la transition énergétique sont :

  • La sobriété énergétique
  • L’efficacité énergétique
  • Les énergies renouvelables

La sobriété énergétique consiste à réduire nos émissions de gaz à effet de serre (GES) en changeant nos comportements. Par exemple, au lieu de chauffer vos pièces à vivre à 21 ou 20 degrés, vous baissez de 1 ou 2 degrés votre chauffage. Saviez-vous que selon l’ADEME c’est en moyenne 7% d’économie d’énergie pour chaque degré en moins ?

Quant à l’efficacité énergétique, il s’agit toujours de réduire nos émissions mais cette fois grâce à des systèmes plus performants. Par exemple, vous remplacez votre vieux radiateur par un chauffage électrique moderne (ça ne marche pas si vous remplacez par une chaudière à gaz, car nous l’avons vu ensemble, le gaz est très polluant !).

Enfin, les énergies renouvelables sont un des piliers de la transition, dès lors qu’elles émettent très peu d’émissions de GES.

Si les 3 piliers sont importants, le gouvernement Français a récemment mis l’accent sur la sobriété énergétique. En effet, selon les scientifiques (des rapports du GIEC), la sobriété énergétique est absolument essentielle si nous voulons diminuer nos émissions et limiter notre impact sur l’environnement.

Mais pas toujours évident de savoir quoi faire et par où commencer !

👉 Pour ça, nous avons rédigé un guide simple pour aider chacun d’entre nous à réduire ses émissions (et faire des économies d’énergie au passage) : La liste des 15 écogestes au bureau (et qui fonctionnent aussi à la maison) !

Sources : Numerama, Electricity Map, Le Télégramme