Blog d’Eco CO2

Vous donner les clés pour comprendre et agir pour la transition énergétique

Les énergies renouvelables, première source d’électricité en Europe

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
électricité de source renouvelable

Les énergies renouvelables ont pour la première fois en Europe permis de produire plus d’électricité que les énergies fossiles. La part de l’éolien, du solaire et de l’hydraulique se monte à 38 % et dépasse ainsi le gaz et le charbon (37 %). Le nucléaire représente 25 % du mix électrique européen. Tels sont les résultats d’un rapport du think tank Ember et d’Agora Energiewende.

L’électricité de sources renouvelables progresse

Pour la première fois, les énergies renouvelables ont dépassé les énergies fossiles dans la production d’électricité en Europe au second semestre 2020. Cela est principalement dû à une progression de l’éolien et du solaire (+10 % par rapport à l’année précédente). La crise sanitaire n’a donc pas vraiment freiné la croissance des énergies renouvelables.

Le solaire et l’éolien ont contribué pour 19 % à la part d’énergies renouvelables dans le mix électrique. L’hydroélectricité et les bioénergies ont également assuré 19 % de production électrique. Mais ces dernières restent stables depuis 2018, la croissance provient donc des premières. C’est d’ailleurs ce que confirment les chiffres : la production d’électricité éolienne a augmenté de 9%, celle du solaire de 15%,

Eolien et solaire en forte croissance

Dans le même temps, les énergies fossiles reculent. Le charbon a ainsi diminué de 20 % – il est devenu moins rentable – tandis que le gaz est en repli de 4 %. Cependant, la production des centrales au gaz « reste encore 12 % au-dessus de la production médiane des 10 dernières années », note le rapport. Parallèlement, pendant la crise due au Covid-19, la demande d’électricité en Europe a chuté de 4 %.

L’an dernier, ce sont des pays comme les Pays-Bas (40%), la Suède (36%) et la Belgique (28%). Qui ont connu la hausse de leurs capacités éoliennes et solaires les plus importantes. A l’inverse, l’Autriche, le Portugal, la République tchèque, la Slovaquie, l’Italie et la Roumanie n’ont pas progressé.

La France a connu pour sa part une hausse de 14%, mais elle reste très en retard par rapport aux autres pays européens. Le pays se classe 23ème sur 27 en matière de production d’électricité éolienne et solaire. Celle-ci ne représente que 10 % de son mix électrique, contre 19 % en moyenne en Europe.

Un point de bascule

« La croissance rapide de l’énergie éolienne et solaire a entraîné le déclin du charbon, mais ce n’est que le début. L’Europe compte sur l’énergie éolienne et solaire pour garantir non seulement l’élimination progressive du charbon d’ici 2030, mais également pour remplacer la production de gaz, remplacer les centrales nucléaires en fermeture et pour répondre à la demande croissante d’électricité liée aux voitures électriques et aux pompes à chaleur », selon Dave Jones, analyste chargé du dossier électricité à Ember.

« À l’entame d’une décennie d’action mondiale pour le climat, il est remarquable que l’Europe ait atteint ce point de bascule pour l’énergie verte », ajoute-t-il. Mais Bloomberg Green ajoute que « l’Europe doit doubler la part de l’électricité produite à partir de sources renouvelables d’ici la fin de la décennie pour avoir une chance d’atteindre son objectif de réduction des émissions de CO2 d’au moins 55 % d’ici 2030, à partir des niveaux de 1990 ».

Sources : Techniques de l’ingénieur, Courrier International

Cet article a été écrit par : 

Claudine d'EcoCO2

Claudine est notre écrivaine historique. Elle écrit pour Eco CO2 depuis 2010 et vous apporte toute l'actualité de la transition écologique.
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

Les derniers articles

Abonnez-nous au blog !

Articles similaires

Abonnez-nous au blog !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.