Blog d’Eco CO2

Vous donner les clés pour comprendre et agir pour la transition énergétique

Les étiquettes énergétiques revues par le Parlement Européen

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

nouvelle etiquette energie designed by Eco CO2

Le Parlement Européen a redéfini cette semaine les étiquettes d’efficacité énergétique des appareils électroménagers et a élargi leur apposition à un certain nombre d’autres appareils à usage domestique, mais aussi commercial et industriel. Il s’agit principalement d’intégrer trois nouvelles classes qu’en pratique nous avons déjà vu apparaître : A+, A++ et A+++.

Ce qui va changer

L’étiquetage de performance énergétique  concerne actuellement les réfrigérateurs, les congélateurs, les lave-linge, les sèche-linge, les lave-vaisselle, les fours, les lampes et les climatiseurs.  Les obligations portent sur la consommation annuelle qui doit être précisée par le fabricant, éventuellement la consommation d’eau, le niveau de bruit ou la production de chaleur. Les couleurs vont du vert pour les appareils les moins gourmands au rouge pour les plus énergivores et représentent sept classes énergétiques (de A à G).

La nouvelle présentation entend ajuster les classes et les couleurs de façon à intégrer les nouvelles déclinaisons du A. Ainsi, les étiquettes continueront à comporter sept classes mais l’échelle actuelle se trouvera légèrement modifiée : l’introduction de la classe A+ pour un nouveau produit entraînera sur son étiquette la disparition du G ; A++ celle du F ; A+++ celle du E et les couleurs se trouveront décalées : le vert foncé représentant toujours la plus économique (par exemple A+) et le rouge la plus faible efficacité énergétique (le F en reprenant le même exemple).

Les obligations de la publicité

La publicité mentionnant la consommation d’énergie ou le prix d’un appareil  devra indiquer la classe énergétique du produit, pour que les consommateurs puissent faire leur choix en toute connaissance de cause. Il en ira de même pour toute la documentation à caractère promotionnel, qu’elle soit imprimée ou publiée sur internet.

De nouveaux produits étiquetés

De nouveaux produits qui échappaient jusque là à l’étiquetage devront désormais préciser leur performance énergétique et afficher l’étiquette. Pour les produits à usage domestique, il s’agit principalement des téléviseurs, des chaînes hi-fi, des consoles de jeux et des chaudières.

L’étiquette de performance énergétique va aussi se trouver apposée sur les appareils à usage commercial ou industriel tels que les entrepôts frigorifiques, les chambres froides, les coffres d’étalage réfrigérés, les distributeurs automatiques et les moteurs industriels. Elle concernera aussi des produits qui ne consomment pas d’électricité, mais « ont un impact significatif direct ou indirect sur les économies d’énergie ». Il s’agit en fait de dispositifs tels que les châssis de fenêtre, les vitres ou les portes externes.

Cette nouvelle directive a été adoptée le 19 mai dernier par le Parlement Européen. A partir de sa date de publication au Journal Officiel de l’Union Européenne (prévue en juin 2010), les états membres auront un an pour adapter leurs législations nationales aux nouvelles règles de l’étiquetage énergétique.

Source : Communiqué de presse du Parlement Européen

Cet article a été écrit par : 

Claudine d'EcoCO2

Claudine est notre écrivaine historique. Elle écrit pour Eco CO2 depuis 2010 et vous apporte toute l'actualité de la transition écologique.
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

Abonnez-nous au blog !

Les derniers articles

Articles similaires

Abonnez-nous au blog !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.