Blog d’Eco CO2

Vous donner les clés pour comprendre et agir pour la transition énergétique

Les fenêtres et menuiseries en fin de vie désormais recyclées

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

Recyclage fenetresPaprec Group, le groupe Lapeyre et Saint-Gobain Glass France créent un « partenariat vertueux » afin d’organiser une filière pour collecter, traiter et remettre dans des circuits de recyclage les matières issues des menuiseries en fin de vie.

En effet, chaque année en France, plusieurs dizaines de millions de menuiseries, dont des millions de fenêtres, sont vendues, tant pour la construction neuve que pour la rénovation. Mais rénovation signifie aussi menuiseries en fin de vie qui, jusqu’à maintenant, partent en centre d’enfouissement, et matières premières pourtant recyclables non valorisées, à l’exception de quelques initiatives locales.

Les trois groupes vont donc mettre leur expertise au service de cet objectif commun, et ont dans ce but signé en février un partenariat « pour créer officiellement la première filière industrielle française de valorisation des fenêtres et menuiseries en fin de vie. »  Paprec Group, spécialiste du recyclage met en place « un outil industriel innovant capable de séparer les matériaux des menuiseries en fin de vie. » Le groupe Lapeyre s’engage à les collecter auprès de ses clients et Saint-Gobain recyclera le verre dans ses fours de fabrication de verre plat.

Les menuiseries multi-matériaux (bois, PVC, aluminium et bien entendu le verre) pourront ainsi être collectées et démantelées « pour permettre les revalorisations matière » : PVC et aluminium en matières premières secondaires, bois dans la fabrication d’aggloméré ou en production d’énergie. Le principe de la collecte des menuiseries en fin de vie intéresse déjà d’autres acteurs du secteur et, à moyen terme, Glassolution, le premier réseau de production et de distribution de produits verriers, sera également amené à les collecter.

Ce recyclage présente, selon les signataires, des avantages multiples : réduction des déchets du bâtiment mis en décharge, augmentation du recyclage des matières premières et en particulier du verre (il représente la moitié du poids des fenêtres collectées) et réduction des impacts sur les ressources naturelles, de la consommation d’énergie et des émissions de CO2.

L’objectif pour la première année d’activité est d’arriver à collecter 4 000 tonnes, qui passeront dans les deux premières installations capables de séparer chacun des composants (12 000 tonnes de capacité) ; le projet permettra de recycler 90 % de chaque menuiserie, tous matériaux confondus.

Source : Paprec Group

Cet article a été écrit par : 

Claudine d'EcoCO2

Claudine est notre écrivaine historique. Elle écrit pour Eco CO2 depuis 2010 et vous apporte toute l'actualité de la transition écologique.
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

Les derniers articles

Abonnez-nous au blog !

Articles similaires

Abonnez-nous au blog !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.