Blog d’Eco CO2

Vous donner les clés pour comprendre et agir pour la transition énergétique

Les Français et le chauffage

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

A l’approche de l’hiver, les enquêtes sur la manière dont les personnes perçoivent leur confort grâce à leur mode de chauffage sont fréquentes. Elles s’accompagnent – précarité énergétique oblige – des habituelles questions sur le point épineux du paiement des factures énergétique. Celle réalisée cette année par l’Ifop pour Quelle Energie, auprès de 1000 personnes, montre que les deux tiers des Français ont déjà ressenti une sensation de froid à leur domicile en hiver, alors même que le chauffage était allumé, et que 20 % de la population ont déjà rencontré des difficultés à payer leurs factures énergétiques au cours des 3 dernières années.

Parmi les 66 % de Français qui déclarent avoir déjà eu froid chez eux malgré le chauffage, ceux des catégories les plus modestes sont aussi les plus nombreux : 80 % des Français appartenant aux catégories les plus pauvres. Mais le phénomène atteint aussi les milieux aisés, puisque 57 % des hauts revenus s’en plaignent aussi. 79 % des jeunes – bien souvent aussi les moins fortunés – disent connaître cette sensation de froid, et globalement les locataires sont plus représentés que les propriétaires (75 % vs 59 %).

Ce sont les mêmes tranches de la population qui tendent le plus à déclarer avoir déjà eu des difficultés pour régler leurs factures de chauffage. De forts clivages se dessinent en fonction de l’âge (6 % des 65 ans et plus, contre environ un quart des 18-50 ans), du niveau des revenus (mais malgré tout 11 % des revenus « confortables » se déclarent dans cette catégorie), et du statut d’habitation (les locataires sont pratiquement deux fois plus nombreux que les propriétaires).

Mais que font les Français pour alléger leurs factures de chauffage ? Ils appliquent tout d’abord les écogestes que l’on trouve un peu partout ! Plutôt que d’augmenter la température de chauffage de leur domicile, ils tendent à 77 % à ajouter une couche de vêtements supplémentaire une fois rentrés à la maison – c’était aussi la solution utilisée par nos aïeux. Par ailleurs, 70 % baissent la température habituelle à l’intérieur de leur logement et 59 % renoncent à chauffer certaines pièces.

La réalisation de travaux d’économie d’énergie ne va pas nécessairement de soi pour diminuer les factures de chauffage. Elle n’intéresse que 48 % de la population, majoritairement les hauts revenus et les propriétaires, et particulièrement ceux résidant dans une maison. Enfin moins d’une personne sur deux (44 %) rogne  sur d’autres dépenses, comme les loisirs et/ou l’alimentation.

Source : Ifop

Cet article a été écrit par : 

Claudine d'EcoCO2

Claudine est notre écrivaine historique. Elle écrit pour Eco CO2 depuis 2010 et vous apporte toute l'actualité de la transition écologique.
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

Abonnez-nous au blog !

Les derniers articles

Articles similaires

Abonnez-nous au blog !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.