Blog d’Eco CO2

Vous donner les clés pour comprendre et agir pour la transition énergétique

Les Français et les objets connectés

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

Maison à part a mené une enquête auprès de ses lecteurs afin de comprendre leur utilisation des objets connectés, leurs souhaits, leurs intentions d’achat et les freins éventuels à l’équipement. Si pour la plupart la domotique est synonyme de confort, et particulièrement sur le plan thermique, les prix élevés des équipements les empêchent d’y investir davantage.

équipements connectésA peine plus d’un quart des répondants se disent équipés d’au moins un objet connecté ou d’un équipement motorisé, un chiffre qui s’explique entre autre par le fait que certaines personnes sont équipées sans le savoir. Mais en fait, les équipements audio et vidéo dominent : 56 % des personnes interrogées possèdent un téléviseur connecté, et un tiers des appareils de hifi ou des systèmes home cinéma connectés. Viennent ensuite les objets motorisés (volets, portes de garage…), dans la plupart des cas contrôlables à distance à l’aide d’applications installées sur les smartphones. Les thermostats ou systèmes de régulation de chauffage ne touchent par  contre que 22,5 % des sondés.

Quels sont les objectifs de ces équipements ? Pour près de la moitié des personnes interrogées, il s’agit avant tout d’améliorer le confort au quotidien, c’est d’ailleurs là aussi le motif principal d’achat des ces équipements, avant les économies d’énergie et la sécurité. Mais 11 % des sondés considèrent encore les objets connectés essentiellement comme des gadgets sans utilité.

D’ailleurs un tiers des personnes interrogées seulement prévoit d’investir dans les douze mois à venir dans un objet connecté ou un système domotisé : thermostats et systèmes de régulation de chauffage en tête, ainsi que protection des fenêtres, ce qui montre bien que le confort thermique est bien au cœur de la préoccupation des Français. Viennent ensuite les appareils liés à la sécurité (caméras de surveillance, systèmes d’alarme…) et le contrôle des appareils lumineux, à l’intérieur ou à l’extérieur de la maison.

Cela signifie aussi que 61 % d’entre eux n’ont pas l’intention de s’équiper dans l’année à venir, en raison principalement du prix, jugé trop élevé, de la plupart des équipements, mais aussi du manque d’information sur les objets connectés et de l’inutilité de ces équipements (pour plus d’un quart des personnes), signe, selon Maison à part que « la domotique est encore mal comprise. » Les réponses indiquent de plus que si les freins étaient levés, c’est encore le confort thermique qui sortirait grand gagnant, devant la gestion de l’éclairage. Par contre, téléviseurs et équipements audio et vidéo, ainsi qu’électroménager, inspirent moins les personnes interrogées : cela s’explique sans doute par  le taux d’équipement déjà élevé dans ces domaines.

Source : Maison à part

Cet article a été écrit par : 

Claudine d'EcoCO2

Claudine est notre écrivaine historique. Elle écrit pour Eco CO2 depuis 2010 et vous apporte toute l'actualité de la transition écologique.
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

Abonnez-nous au blog !

Les derniers articles

Articles similaires

Abonnez-nous au blog !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.