Blog d’Eco CO2 

Vous donner les clés pour comprendre et agir pour la transition énergétique

Les Français face à leur consommation d’énergie

sondage Ifop QinergyL’IFOP, en partenariat avec Aressy RP et Qinergy, a réalisé un sondage sur les Français et leur consommation d’énergie, au travers d’un échantillon de plus de 1 000 personnes. Si nos concitoyens trouvent des astuces pour diminuer leur consommation, une personne sur cinq déclare avoir des difficultés pour payer sa facture d’électricité. Facture d’ailleurs qu’une grande majorité estime comprendre assez bien, une affirmation qui résiste pourtant mal à un examen plus approfondi.

Pour réduire la facture d’énergie, le fameux système D a bien toujours ses adeptes et les Français usent de différents stratagèmes. Les premiers concernent le chauffage : pour 75 % des personnes interrogées, la meilleure méthode d’en limiter les frais consiste bien à enfiler un gros pull (de la pure logique), pour 50 %, l’autre solution consiste à se blottir contre son partenaire (rien de tel que la chaleur humaine !). Dormir avec une bouillotte conserve ses adeptes (18 %), voire porter un bonnet de laine (16 %), mais là on est loin de la majorité ! Autres petites astuces : s’éclairer aux bougies (22 %, lumière douce garantie !), remettre ses vêtements sales pour limiter l’usage de la machine à laver  (16 %), et pour les actifs bien sûr, recharger son portable sur son lieu de travail (pratiquement un sur deux l’a déjà fait).

Mais lorsque la facture d’électricité arrive, le paiement peut s’en avérer délicat : c’est le cas pour 22 % des Français qui avouent qu’il leur est déjà arrivé de demander un échéancier : « l’expérience d’une telle situation apparaît fortement corrélée au niveau de revenu du foyer des personnes interrogées : seuls 9% des répondants les plus aisés (avec un revenu mensuel net par foyer supérieur à 4500 euros) ont déjà demandé la mise en place d’un échéancier, tandis que 42% des Français les plus modestes (avec un revenu net mensuel par foyer n’excédant pas 1200 euros) sont dans ce cas » précise l’IFOP.

Les Français estiment dans leur grande majorité avoir une assez bonne compréhension de leur facture (61 %), bien qu’ils concèdent ne pas en maîtriser l’ensemble des informations. A l’opposé 28 % avouent ne pas comprendre les informations présentées. Mais ce sentiment de maîtrise majoritaire est aisément mis à mal : si 82 % affirment savoir quoi faire pour réduire leur consommation d’énergie, près d’un sur deux admet avoir souvent de mauvaises surprises en en découvrant le montant. Un paradoxe qui peut s’expliquer par deux éléments, selon l’IFOP : une relative méconnaissance des contrats proposés (même si 68 % pensent avoir choisi le contrat le plus adapté à leur consommation) et une impossibilité déclarée (55 %) à vérifier ce que leur facture leur fournisseur d’électricité : « On observe à ce titre que 41% des personnes ayant pourtant déclaré avoir une excellente compréhension de leur facture d’électricité reconnaissent ne pas avoir les moyens de vérifier ce que leur facture leur fournisseur » précise l’institut de sondage.

Source : IFOP

Cet article a été écrit par : 

Claudine d'EcoCO2

Claudine est notre écrivaine historique. Elle écrit pour Eco CO2 depuis 2010 et vous apporte toute l'actualité de la transition écologique.

Abonnez-nous au blog !

Les derniers articles

Dans la même catégorie

Abonnez-nous au blog !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.