Blog d’Eco CO2 

Vous donner les clés pour comprendre et agir pour la transition énergétique

Les Français ont encore beaucoup à apprendre en matière d’économies d’énergie

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

Veoli Habitat ServicesVeolia Habitat Services, qui a effectué entre mars et mai une étude en ligne sur les Français et les économies d’énergie, particulièrement en matière de chauffage, estime que les Français ont encore beaucoup à apprendre dans ce domaine. Il en ressort effectivement que, bien que pour la plupart économiser l’énergie représente bien une priorité, celle-ci ne semble pas vraiment s’imposer dans les faits.

Effectuée auprès de 957 personnes, propriétaires ou locataires de leur logement, l’enquête montre que dans ce le domaine des économies d’énergie, beaucoup reste encore à faire. Malgré la flambée des cours de l’énergie, pourtant au cœur de leurs préoccupations, beaucoup de Français n’ont pas encore conscience de l’ampleur des économies qu’ils pourraient réaliser. Il en va ainsi par exemple de l’entretien annuel de la chaudière ou de son remplacement, en cas de vétusté, par un équipement affichant de bien meilleures performances énergétiques.

15 % des sondés pourraient éviter des dépannages coûteux et réduire leur consommation grâce à la souscription d’un contrat d’entretien annuel, en fait obligatoire depuis plusieurs années pour les chaudières fonctionnant au gaz, au fioul et au bois, et sous la responsabilité de l’occupant du logement, locataire ou  propriétaire. Cela permet d’une part d’augmenter sensiblement sa durée de vie et d’économiser en moyenne 12 % sur la facture d’énergie.

Le changement de chaudière devrait être à l’ordre du jour d’environ 30 % des sondés : âgée de plus de dix ans, celle-ci consomme plus que les chaudières gaz ou fioul nouvelle génération, à basse température, ou mieux à condensation. Un renouvellement du matériel allègerait leur facture de combustible d’environ 15 % (pour les chaudières basse température) et même jusqu’à 40 % (chaudières à condensation). Mais certains ne se préoccupent pas de l’âge de la chaudière, ou pire l’ignorent tout à fait, du moment qu’elle fonctionne encore.

Optimiser les économies d’énergie peut passer, pour 46 % des ménages (presque la moitié !) par l’utilisation d’une horloge de programmation ou l’équipement de robinets thermostatiques sur leurs radiateurs. Et, rappelle Veolia Habitat Services, un degré de moins dans le logement représente une économie de 7 % sur la consommation.

Enfin, l’ensemble des foyers pourraient réaliser encore plus d’économies d’énergie en mettant en pratique définitivement quelques écogestes simples : pour 44 % d’entre eux, il s’agirait de régler la température d’eau chaude, et pour 16 % (seulement ?) d’éviter de la laisser couler inutilement. Pour 43 %, ce serait plutôt d’éteindre les appareils restés en veille (nous avons déjà évoqué le sujet, mais on n’insiste jamais assez sur ce point) qui allègerait leur facture, de même qu’utiliser des ampoules très économiques comme les LED (diodes électroluminescentes).

En fait, si beaucoup de Français souhaitent réaliser des économies d’énergie, investir dans un changement d’équipement ne fait pas partie de leurs priorités : pratiquement 40 % des personnes disposant d’une chaudière âgée de plus de dix ans n’envisagent d’en changer ni cette année, ni même la suivante.

Source : Veolia Habitat Services

Cet article a été écrit par : 

Claudine d'EcoCO2

Claudine est notre écrivaine historique. Elle écrit pour Eco CO2 depuis 2010 et vous apporte toute l'actualité de la transition écologique.
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

Abonnez-nous au blog !

Les derniers articles

Dans la même catégorie

Abonnez-nous au blog !

2 réponses sur “Les Français ont encore beaucoup à apprendre en matière d’économies d’énergie”

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.