Blog d’Eco CO2

Vous donner les clés pour comprendre et agir pour la transition énergétique

Les Fresques – des ateliers collaboratifs sur différents sujets

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

Nous avons parlé ces dernières semaines de plusieurs fresques, directement dérivée du modèle pédagogique de la Fresque du Climat. Si celle-ci est désormais bien connue et se déploie déjà à grande échelle, il n’en va pas de même pour les autres, qui peinent plus à se faire connaître. Les Fresque de la Mobilité et Fresque de l’Alimentation ont été vu plus en détails, précédemment, mais d’autres existent.

les fresques thématiques

Des fresques à découvrir

Ce dernier article sur la série de fresques a pour but de présenter en quelques mots celles existantes à ce jour, mais ne se prétend pas exhaustif. Toutes partent du même modèle pédagogique et ludique que la Fresque du Climat : elles sont constituées de cartes à mettre en ordre sur une affiche, et de flèches à placer en fonction des relations de causes à effets des éléments entre eux.

Chacune met le focus sur un aspect différent de l’empreinte environnementale de nos modes de vie. Leur objectif commun consiste à mieux comprendre pour agir. La plupart se fondent sur les recherches et les données fournies par un ou plusieurs organismes spécialisés. Pour la Fresque du Climat, il s’agit du GIEC et de The Shift Project.

La Fresque Océane

Emanation directe de la Fresque du Climat, la Fresque Océane est un atelier permettant de mieux comprendre le monde marin et les menaces qui pèsent sur lui. Il donne des clés pour devenir acteur dans la protection de notre planète bleue. Pourquoi l’Océan ? Le site nous l’explique : « L’Océan est un excellent vecteur de prise de conscience. Source d’émotion, d’inspiration mais aussi régulateur climatique, pilier économique et riche de ressources naturelles, l’Océan est un acteur incontournable dans la transition écologique de nos sociétés ».

La Fresque Océane est un jeu constitué de 100 cartes, abordant 6 thématiques : la biodiversité marine, ce que nous apporte l’Océan, la pollution, la pêche, le dérèglement climatique et les industries maritimes. A la fin de l’atelier, les participants ont reconstitué une vue systémique de l’Océan avec les interconnexions entre les activités humaines et le monde marin.

La Fresque de la Biodiversité

La biodiversité est moins médiatisée que le climat et trouve peu souvent une place prioritaire dans les stratégies et les actions d’entreprises en faveur de l’environnement. Peut-être parce que ses enjeux sont complexes et leurs effets variés en fonction des territoires. Conçue sur la base des conclusions du rapport de l’IPBES, la Fresque de la Biodiversité a été développée sur le même modèle pédagogique que les autres.

« Cet atelier est l’occasion de sensibiliser les collaborateurs face à ce phénomène d’ampleur et vise également à dessiner des solutions concrètes et pragmatiques pour faire face à une catastrophe naturelle inédite. Enfin, loin de cultiver l’anxiété, il oblige chacun à se mettre dans une posture d’action et d’innovation, dans un moment collectif et de partage », nous présente Deloitte, cabinet d’études qui a contribué à son élaboration.

La Fresque du numérique

Le numérique est responsable de plus d’émissions de gaz à effet de serre que l’aviation mondiale. Ce constat est sans doute à l’origine de l’atelier la Fresque du Numérique. Un atelier conçu donc pour comprendre en équipe et de manière ludique les enjeux environnementaux du numérique, ainsi que pour sensibiliser et former les participants.

« L’atelier vise aussi à expliquer les grandes lignes des actions à mettre en place pour évoluer vers un numérique plus soutenable, puis à ouvrir des discussions entre les participants sur le sujet », nous explique le site. Il précise par ailleurs que cet atelier a bénéficié de l’expertise et des contributions de EcoInfo du CNRS, site spécialisé dans l’évaluation et les moyens de réduction des impacts du numérique, en particulier dans l’enseignement supérieur et la recherche.

La Fresque de l’Economie circulaire

Toujours inspiré de la Fresque du Climat cet atelier collaboratif sensibilise aux enjeux de l’économie circulaire. Il permet de mieux comprendre les impacts du système linéaire actuel et les opportunités offertes par l’économie circulaire. « En approfondissant les limites du système de production-consommation linéaire, on comprend la nécessité d’un modèle plus vertueux, économe en ressources naturelles et moins producteur de déchets. Alors… par quelles opérations passe-t-on d’un modèle à l’autre ? », explique le site de la Fresque de l’Economie Circulaire.

L’atelier permet donc de comprendre les limites du modèle économique linéaire, de le contextualiser et, par des échanges, de transformer et d’adapter notre modèle individuel, grâce aux cartes « possibilités circulaires ». La Fresque de l’Economie Circulaire s’adapte également à tous les publics, dont les élus municipaux.

Fresque des Low-techs

La Fresque des Low-techs est aussi un atelier d’intelligence collective, ludique. Il se fonde sur les données de rapports scientifiques officiels tel que l’UNEP. Avec l’aide d’une trentaine de cartes, les participants reconstruisent le système technique actuel, avec ses limites et ses problèmes, pour déboucher sur une solution low-tech, c’est-à-dire une technique ou un savoir-faire répondant aux besoins de base.

Selon le site, le but de l’atelier est de « décrypter l’économie (en termes de matériaux, d’énergie etc.) et voir ses limites / ses problèmes (déchets, pollutions, externalités …) et pourquoi la circularité bloque aussi ; analyser les caractéristiques des technologies modernes (on peut penser par exemple au numérique, aux SUV…) et dresser leur bilan au niveau de la nature et du social. En 2e partie, il s’agit « d’inverser » les éléments délétères (tout en gardant ceux qui sont positifs), pour aboutir à une description d’une low-tech. »

Sources : les sites des fresques

Cet article a été écrit par : 

Claudine d'EcoCO2

Claudine est notre écrivaine historique. Elle écrit pour Eco CO2 depuis 2010 et vous apporte toute l'actualité de la transition écologique.
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

Les derniers articles

Abonnez-nous au blog !

Articles similaires

Abonnez-nous au blog !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.