Blog d’Eco CO2

Vous donner les clés pour comprendre et agir pour la transition énergétique

Les matériaux isolants en laine minérale

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

A la suite de notre article du 10 mars, intitulé Eco-rénovation, les matériaux isolants écologiques, le syndicat national des Fabricants d’Isolants en Laines Minérales Manufacturées (FILMM) souhaite réagir et nous publions ici les éléments qu’il nous a transmis.

– Les laines minérales sont exonérées du classement cancérogène d’après la directive européenne 97/69/CE (transposée dans le droit français par l’arrêté du 28 août 1998). Elles le sont dans les autres pays européens. Elles ont en effet passé avec succès les tests prévus par cette directive. Cette exonération est certifiée par l’EUropean CErtification Board (EUCEB). Aussi, les laines minérales ne sont en aucun cas interdites dans quelque pays que ce soit.

– Les laines minérales ne sont plus classées irritantes pour la peau (Phase de risque R 38 : irritant pour la peau). En effet, la 31ème adaptation de la directive européenne 67/548/CEE de janvier 2009 a entériné la disparition de ce caractère irritant au motif qu’il s’agit d’une irritation mécanique et non chimique (qui disparaît après rinçage à l’eau). De plus, elles n’ont jamais été classées « irritantes pour les voies respiratoires supérieures » contrairement à ce qu’il est écrit.

– Fabriquée à partir de matières premières naturelles et de produits recyclés, la laine minérale fait partie des rares produits du bâtiment dont le bilan énergétique est positif. En effet, elle permet d’économiser beaucoup plus d’énergie qu’elle n’en nécessite pour sa fabrication, son transport et son élimination. De plus, en réduisant la consommation de chauffage, la laine minérale contribue à diminuer les émissions de gaz à effet de serre des bâtiments.

Son cycle de vie a depuis longtemps fait l’objet d’analyses complètes et a permis de montrer que dans un bâtiment, sur une période de 50 ans, selon les produits :

  • L’énergie économisée par la laine minérale représente plus de 100 fois celle qui a été nécessaire à sa fabrication (tout son cycle de vie).
  • La réduction des rejets de CO2 du chauffage représente plus de 80 fois les émissions liées à la fabrication de l’isolant.

Ces qualités font que nos produits sont largement utilisés pour leur efficacité thermique, acoustique et protection contre les incendies, dans le monde entier. Aussi, elles sont largement intégrées dans les constructions de bâtiments basse consommation (BBC) et dans les bâtiments faisant l’objet d’une démarche  HQE, afin d’accompagner et d’anticiper les ambitions du Grenelle (…).

Cet article a été écrit par : 

Claudine d'EcoCO2

Claudine est notre écrivaine historique. Elle écrit pour Eco CO2 depuis 2010 et vous apporte toute l'actualité de la transition écologique.
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

Abonnez-nous au blog !

Les derniers articles

Articles similaires

Abonnez-nous au blog !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.