Blog d’Eco CO2

Vous donner les clés pour comprendre et agir pour la transition énergétique

Les matériaux pour bien isoler ses combles

Il existe une quantité non négligeable de matériaux adaptés à l’isolation des combles. Faire le bon choix assure une parfaite étanchéité et une résistance thermique à toute épreuve. Ces conditions doivent être valables quelle que soit la saison. Focus sur les différents matériaux recommandés pour une isolation thermique réussie.

La laine de verre, ou laine minérale, est composée de silice (verre de récupération) et de roche. Elle est à la fois peu onéreuse, non inflammable et très efficace pour l’isolation thermique. Ces qualités en font le matériau isolant le plus vendu au monde. Lors de l’installation, elle doit être hermétiquement posée dans les combles pour une efficacité optimale.

Laine de coton

 

La laine de coton, quant à elle, est un matériau écologique élaboré le plus souvent à partir de textiles recyclés, sinon de coton naturel. Elle assure de bonnes performances d’isolation thermique et reste perméable à la vapeur d’eau.

La laine de chanvre possède de bonnes qualités phoniques et thermiques, avec l’avantage d’être imputrescible, garantissant ainsi une longue durée de vie. Matériau inflammable, cette laine végétale devra toutefois être associée à un produit ignifuge pour plus de sécurité.

Quant à la laine de lin, en plus de ses capacités isolantes, c’est un bon régulateur d’humidité, qui l’absorbe puis la restitue. Egalement imputrescible, elle est associée à du sel de bore pour résister au feu et à l’usure.

La laine d’origine animale, comme celle du mouton, est à la fois écologique et naturelle. Après divers traitements, adjonction de sel de bore et traitement contre les mites, la laine de mouton, matériau léger, offre un confort appréciable notamment en été. Mais elle est à éviter en cas d’humidité excessive dans les combles.

Autres isolants naturels, le liège et la fibre de bois assurent une isolation thermique et acoustique tout en respectant l’environnement. Imputrescibles, ils résistent aux années qui passent et aux éventuels insectes et rongeurs.

L’isolation au polystyrène compensé, ou PSE, est constitué d’un amas de billes compressées, emprisonnant ainsi l’air sec. Le matériau est alors plus léger, mais très résistant. Toutefois, le PSE est sensible au feu et doit être associé à un autre matériau résistant au feu.

Cet article a été écrit par : 

Claudine d'EcoCO2

Claudine est notre écrivaine historique. Elle écrit pour Eco CO2 depuis 2010 et vous apporte toute l'actualité de la transition écologique.

Abonnez-nous au blog !

Les derniers articles

Articles similaires

Abonnez-nous au blog !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.