Blog d’Eco CO2

Vous donner les clés pour comprendre et agir pour la transition énergétique

Les moins de 15 ans et la sensibilité à la prévention des déchets

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

wastyL’ADEME publie les résultats de la cinquième édition de son baromètre évaluant la sensibilité des 6 – 14 ans à la prévention des déchets. Les résultats de l’enquête témoignent d’une diffusion croissante des connaissances et des pratiques en la matière chez les plus jeunes, qui, mieux que les adultes, maîtrisent les enjeux et connaissent les bons gestes.

La notion de prévention des déchets leur est de plus en plus familière : non seulement ils ont retenu les gestes associés à la réduction des déchets, mais ils en comprennent mieux les finalités : une promesse pour l’avenir, qui montre la pertinence de la multiplicité des actions en la matière. Les moins de 15 ans sont réceptifs à l’idée de consommer de façon « plus raisonnable » : les habitudes décrites en témoignent, comme la diminution par exemple d’avoir des produits « dernier cri. » Ils ne sont même que 20 % à s’opposer à l’idée de recevoir des cadeaux d’occasion !

Les plus jeunes, sensibilisés par l’école le plus souvent et par les parents, ont conscience de l’importance de protéger la planète : les 9 – 11 ans affirment plus que les autres être tenus informés par l’école, les 12 – 14 ans vont plus chercher l’information à la télévision, dans les livres ou sur internet. Mais on observe pourtant une mise en pratique moins systématique des gestes moins générateurs de déchets. Si les enfants connaissent la gourde (98 %), la boîte à goûter (89 %) et un peu moins les stylos rechargeables (75 %), la connaissance des piles rechargeables s’établit à son plus bas niveau depuis le début de l’enquête (il y a 9 ans). Mais peut-être est-ce aussi en partie parce que ce produit tombe en désuétude au profit des batteries intégrées. Cependant « si les scores d’identification des piles et stylos rechargeables sont moins élevés que pour la gourde et la boîte à goûter, attestant d’une moindre visibilité de ces objets auprès des enfants, il n’en demeure pas moins que ces derniers restent prescripteurs des achats de ces produits auprès de leurs parents » note l’ADEME.

L’assimilation du tri des déchets ménagers est réelle après des publics les plus jeunes, puisque les deux tiers des 6 – 14 ans déclarent le faire systématiquement ou presque à la maison. L’attention portée au gaspillage est réelle, mais les gestes relevant du réemploi semblent moins réalisés, exception faite du don ou de la revente d’objets. Mais il existe une corrélation des pratiques de prévention et des connaissances associées à l’âge : les plus grands (12 – 14 ans) connaissent mieux les gestes moins générateurs de déchets et sont enclins à les appliquer, les plus petits sont volontaires mais logiquement moins avertis.

Source : ADEME

Cet article a été écrit par : 

Claudine d'EcoCO2

Claudine est notre écrivaine historique. Elle écrit pour Eco CO2 depuis 2010 et vous apporte toute l'actualité de la transition écologique.
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

Abonnez-nous au blog !

Les derniers articles

Articles similaires

Abonnez-nous au blog !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.