Blog d’Eco CO2

Vous donner les clés pour comprendre et agir pour la transition énergétique

Les prises connectées au service de la maîtrise des consommations d’électricité des foyers

Dans le cadre d’une expérimentation auprès de salariés volontaires d’Eco CO2, les puissances d’appareils électroménagers de différents foyers ont été mesurées au cours de l’année 2020 à l’aide de prises connectées. L’objectif de cette campagne de mesures était de permettre l’analyse des données de puissance pour améliorer la maîtrise des consommations d’électricité au sein des foyers.

Prises connectées

Les prises connectées

Les prises connectées sont des appareils similaires à des prises, venant se brancher entre une prise classique et un appareil électrique. La prise connectée permet de mesurer la puissance consommée à chaque instant par l’appareil branché sur celle-ci. Ces données sont ensuite communiquées et stockées sur un serveur distant.

Les données issues de cette expérimentation ont été traitées afin de pouvoir proposer un ensemble de données pouvant être partagé et exploité. Une communication scientifique a été réalisée par l’équipe R&D d’Eco CO2 lors de la conférence internationale ENERGY 2021, l’article associé est disponible via ce lien.

Le jeu de données obtenu contient les courbes de puissance de différents appareils électroménagers récoltées sur une durée d’un mois. Les prises connectées remontent une donnée chaque seconde. A titre de comparaison, les compteurs Linky remontent – en règle générale – une donnée toutes les 30 minutes. La résolution fine des prises connectées permet ainsi des analyses détaillées.

Parmi les appareils étudiés sont représentées les grandes catégories d’appareils suivantes :

  • des appareils multimédia (box internet, ordinateur portable, télévision, etc.), 
  • des appareils de cuisine (four, réfrigérateur, bouilloire, etc.), 
  • des appareils de lavage (machine à laver, lave-vaisselle),
  • d’autres type d’appareils (climatiseur, aspirateur, purificateur d’air, etc.).

Les données récoltées

Ces données ont été partagées sur la plateforme data.gouv qui recense des données en libre utilisation en provenance de structures publiques ou d’entreprises privées. Les données ont également été partagées sur la plateforme Kaagle qui permet en outre de proposer des pistes de réflexion et d’exploitation de ces données.

Ces données de puissance peuvent être utilisées pour réaliser des analyses de consommation des particuliers plus poussées, permettant de mieux comprendre les principaux postes de dépenses énergétiques des foyers.

Le jeu de données, qui contient des données d’appareils d’un même type mais de modèles différents, rend également possible l’étude de la variation des consommations en fonction des caractéristiques des appareils (volume d’un réfrigérateur, modèle de machine à café, etc.).

Grâce aux courbes de puissance des appareils électro-ménagers, il est possible de caractériser les modes de fonctionnement des différents appareils : la proportion de la consommation due au mode veille des appareils multimédia peut être identifiée, des ordres de grandeurs des puissances requises pour les différents modes de fonctionnement des appareils de lavage peuvent être obtenus (mode éco par exemple).

Les données récoltées par l’intermédiaire des prises connectées permettent de détecter les surconsommations de certains appareils pour pouvoir agir et mieux maîtriser les consommations d’électricité : par exemple installer certains appareils sur des prises munies d’interrupteurs, utiliser les modes économes en énergies des appareils qui en disposent, dégivrer régulièrement le réfrigérateur etc. Le jeu de données est ainsi utilisé au sein d’Eco CO2 pour le développement d’un simulateur d’économie d’énergie. Le simulateur permet d’estimer les consommations d’un foyer en fonction de ses caractéristiques (nombre d’habitants, surface du logement, appareil électro-ménagers présents, etc.) ainsi que les économies réalisées par la mise en place d’écogestes.

Le partage libre de ce jeu de données vient s’ajouter aux rares jeux de données disponibles sur le sujet pour permettre leur utilisation dans le cadre de projets d’études ou de recherche.

Merci à l’équipe R&D pour la rédaction de cet article !

Cet article a été écrit par : 

Claudine d'EcoCO2

Claudine est notre écrivaine historique. Elle écrit pour Eco CO2 depuis 2010 et vous apporte toute l'actualité de la transition écologique.

Abonnez-nous au blog !

Les derniers articles

Articles similaires

Abonnez-nous au blog !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.