Blog d’Eco CO2

Vous donner les clés pour comprendre et agir pour la transition énergétique

Les sacs en plastique ne seront pas taxés

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

sacs en plastique non taxésLe Sénat a supprimé le 6 décembre les dispositions du projet de loi de finances 2011 visant à taxer les sacs en plastique distribués dans les supermarchés, que les députés avaient précédemment voté contre l’avis du ministre de l’économie, Christine Lagarde. Ce dispositif avait déjà été envisagé en 2008, mais avait déjà été abandonné devant les réactions de la grande distribution, d’autant que le ministère de l’écologie lui-même n’y était pas favorable.

Le projet prévoyait cette fois de taxer les sacs en matière plastique non biodégradable à un tarif de 0,10 € l’unité en 2012 et de 0,20 € en 2013. Le Sénat, considérant « la chute spectaculaire du nombre de sacs utilisés », passé en quelques années de plus de 10 milliards à un milliard aujourd’hui, a préféré renoncer une fois de plus à ce dispositif. Agir pour l’Environnement et la CNID (Centre National d’Information sur les Déchets, estiment qu’il s’agit là d’un faux prétexte.

D’un recyclage quasi impossible en raison de leur faible épaisseur, les sacs en plastique mettront, selon le CNID, plus de 400 ans à se dégrader, et Agir pour l’Environnement renchérit :

La rémanence de cette matière en fait un produit indestructible à l’échelle humaine, qui n’est pas recyclé, que l’on retrouve comme « matière première » du 6e continent situé au milieu de l’océan Pacifique et qui est ingéré par l’avifaune et nombre d’espèces marines.

La Chine a instauré le principe des sacs payants et interdit sur l’ensemble de son territoire les sacs en plastique de moins de 0,025 mm d’épaisseur. Les résultats se sont révélés concluants la première année : une baisse de 80 à 90 % de la consommation de sacs en plastique, soit 40 milliards de sacs de moins et une économie de 1,2 million de tonnes de pétrole. Mais peu à peu les sacs sont redevenus gratuits ou tout du moins « offerts », car les consommateurs menaçaient de déserter les commerces appliquant réellement la loi.

Même si les sacs de caisse sont généralement devenus payants dans les supermarchés, les sacs en plastique continuent à abonder dans les rayons de fruits et légumes, où ils pourraient pourtant aisément être remplacés par des sacs en papier résistant, présentant avant tout l’avantage d’être recyclables. Mais on commence à regretter l’utilisation des bons vieux paniers d’autrefois qui dispensaient finalement des sachets, qu’ils soient en plastique ou en papier.

Source : Le Journal de l’Environnement

Cet article a été écrit par : 

Claudine d'EcoCO2

Claudine est notre écrivaine historique. Elle écrit pour Eco CO2 depuis 2010 et vous apporte toute l'actualité de la transition écologique.
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

Abonnez-nous au blog !

Les derniers articles

Articles similaires

Abonnez-nous au blog !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.