Blog d’Eco CO2 

Vous donner les clés pour comprendre et agir pour la transition énergétique

Les scénarios basés sur la sobriété énergétique sont les seuls tenables

sobritété énergétiqueAlors qu’on vient de nous annoncer des hausses des tarifs d’électricité de 5 % au 1er août 2013 et au 1er août 2014, la Fondation Nicolas Hulot pour la Nature et l’Homme (FNH) vient de rappeler par communiqué que les scénarios basés sur la sobriété énergétique sont les plus rentables à court comme à long terme.

En effet, souligne la fondation, les conclusions des travaux réalisés par le groupe « financements, coûts et bénéfices » du débat national sur la transition énergétique montrent clairement que « seuls les scénarios basés sur la sobriété et sur une division par deux des consommations d’ici 2050 sont tenables économiquement » au moment où des augmentations se profilent et où les coûts des travaux à effectuer sur les centrales nucléaires sont revus à la hausse : « C’est bien sur la sobriété, la réduction des consommations et le développement des énergies renouvelables que la France doit investir massivement. »

La FNH précise que « en comparaison aux scénarios moins ambitieux sur la réduction des consommations d’énergie et des émissions de gaz à effet de serre, les investissements supplémentaires nécessaires dans les scénarios ambitieux (efficacité et sobriété) sont finalement assez limités. Par exemple, pour les scénarios comme celui proposé par l’ADEME, ces investissements sont de + 8 Mds €/an à l’horizon 2020 et + 1 Md €/an en 2030. Ils permettent de gagner, toujours par rapport à des scénarios peu ambitieux, 5 Mds €/an sur la facture énergétique en 2020 et 10 Mds €/an en 2030. »

Selon elle, en effet, les scénarios ambitieux se rentabilisent en moins de 15 ans, permettant d’économiser jusqu’à 145 milliards d’euros par an en 2050. Ils se révèleraient encore plus rapidement rentables si les montants de révision des centrales nucléaires, actuellement évalués à 3,7 milliards d’euros par an, venaient à être revus à la hausse : dans ce cas; la sobriété et les énergies renouvelables pourraient rendre ces scénarios rentables dès 2020.

Source : FNH

Cet article a été écrit par : 

Claudine d'EcoCO2

Claudine est notre écrivaine historique. Elle écrit pour Eco CO2 depuis 2010 et vous apporte toute l'actualité de la transition écologique.

Abonnez-nous au blog !

Les derniers articles

Dans la même catégorie

Abonnez-nous au blog !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.