Blog d’Eco CO2

Vous donner les clés pour comprendre et agir pour la transition énergétique

Les transports routiers du futur ?

camion electriqueTout le monde connait ou se souvient du système des trolleybus, qui, bien que disparus maintenant de nos villes, permettaient de transporter des voyageurs en zone urbaine grâce à un moteur électrique. Siemens vient de reprendre cette idée pour l’appliquer au transport routier et teste actuellement en Allemagne un système qui permettrait à des camions électriques (en fait hybrides) de rouler sur de longues distances, sans se soucier de recharger ses batteries.

Ce programme ambitieux, baptisé « eHighway of the Future » présente deux avantages : d’une part une réduction importante de la consommation de gasoil et donc des émissions de CO2, et d’autre part une réduction tout aussi importante du bruit. Ce programme comporte deux parties distinctes : l’équipement des autoroutes et l’équipement des camions, ce qui nécessite d’importants investissements.

En ce qui concerne l’équipement des routes ou autoroutes, il comporte un système de caténaires à deux pôles, déployés le long des voies de circulation des véhicules de transport de marchandises, électrifiés via des stations intermédiaires à intervalles régulier. Pour ce qui est des véhicules, il s’agit bien entendu de camions hybrides, le moteur thermique pouvant à tout moment prendre le relai lorsque le véhicule s’éloigne des zones équipées. Il comprend un élément installé sur le toit, sorte de pantographe, contrôlé par une intelligence artificielle, capable de se connecter automatiquement sur le câble aérien lorsqu’il existe. Relié au câble, le pantographe alimente les batteries et le camion roule alors en mode électrique. Le système se replie tout aussi automatiquement lorsqu’il ne détecte plus les câbles et le camion redevient totalement autonome.

Ce système permet de résoudre les problèmes d’autonomie du véhicule, insuffisante sur les camions électriques pour leur permettre de parcourir de longues distances. Le camion ainsi équipé peut traverser des régions entières, voire des pays, pour peu que leurs routes soient « électrifiées » à la manière des voies ferrées, et relier sa destination finale en effectuant les derniers kilomètres grâce à son moteur thermique.

Les premiers tests effectués en Allemagne se sont révélés très satisfaisants car le dispositif semble tout à fait indifférent au temps, au chargement et aux conditions géographiques. Il pourrait donc devenir une alternative, tout aussi satisfaisante sur le plan des réductions des gaz à effet de serre, au ferroutage. Mais nous l’avons dit plus haut, il présente cependant un inconvénient : de très lourds investissements pour équiper routes et camions.

Sources : Voitures Electriques, Ecolo-durable, AVEM, Siemens

Cet article a été écrit par : 

Claudine d'EcoCO2

Claudine est notre écrivaine historique. Elle écrit pour Eco CO2 depuis 2010 et vous apporte toute l'actualité de la transition écologique.

Abonnez-nous au blog !

Les derniers articles

Articles similaires

Abonnez-nous au blog !

Une réponse sur “Les transports routiers du futur ?”

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.