Blog d’Eco CO2

Vous donner les clés pour comprendre et agir pour la transition énergétique

L’étiquette énergétique gagne les fours

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

étiquette énergie pour les foursQue l’on préfère le gaz naturel ou l’électricité pour la cuisson au four est une histoire d’habitude, ou de goût, mais désormais on pourra choisir son four en connaissance de cause, c’est à dire de consommation, puisque l’étiquette énergétique, qui deviendra obligatoire au 1er janvier 2015 pour les deux sortes, y compris pour ceux intégrés à une cuisinière, peut depuis la fin février déjà être apposée sur les nouveaux produits.

Cette étiquette énergétique s’étage de A+++ à D. Elle est en fait double,  puisque déjà un pictogramme en haut à gauche indique s’il s’agit d’un four électrique ou au gaz, et que quelques différences de détails s’y remarquent. En ce qui concerne les fours électriques, l’indice d’efficacité énergétique est défini à partir de la consommation de l’appareil en mode cuisson conventionnelle et, le cas échéant en mode chaleur tournante. Elle comporte le volume utilisable exprimé en litres,  une consommation en kWh par cycle de fonctionnement en cuisson conventionnelle, et une de plus en cas de chaleur tournante. Elle ne s’applique ni aux fours disposant d’une fonction « micro-ondes » ou « vapeur », ni à ceux de petite taille (jusqu’à 25 cm de largeur et de profondeur et 12 cm de hauteur), ni aux fours portables (pose libre et masse totale inférieure à 18 kg).

L’étiquette énergétique des fours à gaz lui ressemble fortement bien sûr, à quelques détails près. Outre le pictogramme caractérisant le four à gaz, l’expression de la consommation d’énergie diffère quelque peu : elle s’exprime en mégajoules (MJ) et en kWh par cycle fonctionnement, en mode cuisson conventionnelle et le cas échéant en mode chaleur tournante. Là aussi l’étiquetage obligatoire souffre quelques exceptions : il ne s’applique ni aux fours de petite taille ou portables, ni à ceux fonctionnant exclusivement au butane et au propane, ni aux fours à accumulation de chaleur.

Qu’il soit alimenté à l’électricité ou au gaz naturel, dans le cas d’un four possédant plusieurs cavités, chacune doit faire l’objet d’une étiquette énergétique différente. Donc, dès à présent, au moment de choisir un four, cherchez l’étiquette énergétique !

Source : Gifam

Cet article a été écrit par : 

Claudine d'EcoCO2

Claudine est notre écrivaine historique. Elle écrit pour Eco CO2 depuis 2010 et vous apporte toute l'actualité de la transition écologique.
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

Abonnez-nous au blog !

Les derniers articles

Articles similaires

Abonnez-nous au blog !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.