Blog d’Eco CO2

Vous donner les clés pour comprendre et agir pour la transition énergétique

L’étude du changement climatique entre à l’école en Italie

le changement climatique au programme à l'écoleL’Italie va devenir le premier pays au monde à rendre obligatoire pour tous les élèves du primaire au lycée l’étude du changement climatique et du développement durable. Dès la rentrée de septembre 2020, 33 heures de cours annuelles seront consacrées aux problématiques de l’environnement dans toutes les écoles publiques.

Le changement climatique, matière obligatoire

C’est le ministre italien de l’Education, Lorenzo Fioramonti, qui a annoncé cette première mondiale lors d’un entretien accordé à l’agence Reuters. Le changement climatique fera donc l’objet d’une matière à part entière. Mais de plus, il entrera dans le programme de matières plus traditionnelles telles les mathématiques ou la physique et la géographie. Celles-ci devront également être étudiées sous l’angle du développement durable.

« L’ensemble du ministère est en train de changer pour que le développement durable et le climat soient au centre du modèle éducatif », a-t-il déclaré. « Je veux faire du système éducatif italien le premier à placer l’environnement et la société au cœur de tout ce que nous apprenons à l’école ».

Une heure par semaine chaque année

A raison d’une heure par semaine, les élèves italiens étudieront donc le changement climatique et ses conséquences dès leur plus jeune âge. Ces cours débuteront en effet dès le primaire et les accompagneront pendant tout leur parcours scolaire. Le ministère a d’ores et déjà mise en ligne un site Internet « il verde a scuola ». Il s’agit d’un espace dédié au recueil de propositions d’étudiants, d’enseignants et d’écoles portant sur les thèmes de l’environnement, du changement climatique et de l’éducation au développement durable.

Très engagé dans la cause environnementale, le ministre italien de l’Education s’est d’autre part fait remarquer (et critiquer) en encourageant les élèves à faire l’école buissonnière pour participer aux marches sur le climat. Il est de plus à l’origine d’une future taxe sur le plastique, figurant dans le projet de budget 2020. Elle sera reversée à l’Education.

Reste peut-être encore le problème épineux de trouver des enseignants aptes à enseigner cette nouvelle matière sur le changement climatique, et à former ceux des matières traditionnelles pour aborder leurs cours sous l’angle du développement durable. Le tout pour la prochaine rentrée.

Sources : Sciences et avenir, Le Petit Journal

Cet article a été écrit par : 

Claudine d'EcoCO2

Claudine est notre écrivaine historique. Elle écrit pour Eco CO2 depuis 2010 et vous apporte toute l'actualité de la transition écologique.

Abonnez-nous au blog !

Les derniers articles

Articles similaires

Abonnez-nous au blog !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.