Blog d’Eco CO2

Vous donner les clés pour comprendre et agir pour la transition énergétique

L’évolution du dispositif de soutien aux énergies renouvelables en consultation

eoilennes dans l'Oise (Pays de Clermont)Le Ministre de l’Ecologie, du Développement Durable et de l’Energie, Philippe Martin, vient de lancer une consultation  sur l’évolution des mécanismes de soutien des énergies renouvelables, auprès de tous les acteurs impliqués dans leur développement. France Energie Eolienne (FEE) a aussitôt réagi pour affirmer son soutien au système actuel.

Cette consultation, destinée à faire évoluer les modes de soutien aux énergies renouvelables, devra donner des éléments sur le diagnostic sur le fonctionnement actuel du système électrique et du marché de l’électricité ainsi que l’enjeu de la meilleure intégration des énergies renouvelables ; les pistes d’amélioration du système actuel de soutien aux énergies renouvelables ; les modalités et enjeux de la transition vers ces nouveaux dispositifs.

Les décisions qui seront prises ne reviendront pas sur les contrats signés, ni sur les actions déjà engagées, dont la sécurisation des dispositifs actuels, précise le communiqué du ministère. Parallèlement, un travail d’analyse sur l’autoconsommation a été initié, un travail de réflexion en amont se révélant indispensable en raison de l’évolution des coûts de production des énergies renouvelables et des moyens de stockage.

FEE a immédiatement réagi en rappelant que la nécessité de cette consultation provient aussi d’un contexte en pleine évolution (surcapacité du système électrique européen, marché en cours de maturation) et en réaffirmant « avec vigueur son soutien au système du tarif d’achat » . La fédération appuie ses propos sur les conclusions d’une étude réalisée par le cabinet conseil E-Cube, comparant les avantages et les inconvénients de tous les systèmes de soutien à l’éolien tels qu’ils existent en Europe actuellement et indiquant le dispositif des tarifs d’obligation d’achat pratiqué en France comme le meilleur pour la collectivité.

Frédéric Lanoë, Président de FEE, précise que « le tarif actuel en France, qui existe dans un certain nombre de pays européens, est le plus adapté à une industrie où tout l’investissement se fait au moment de la construction. Le tarif d’achat apporte une visibilité indispensable pour convaincre les investisseurs. Ce système est le meilleur pour la collectivité car il limite les risques et donc les coûts de financement associés. A plus long terme, il faudra réinventer complètement les règles du marché de l’énergie. »

Sources : Ministère du Développement Durable, FEE

Cet article a été écrit par : 

Abonnez-nous au blog !

Les derniers articles

Articles similaires

Abonnez-nous au blog !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *