Blog d’Eco CO2

Vous donner les clés pour comprendre et agir pour la transition énergétique

L’impact environnemental du numérique dans les entreprises

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

Impact environnemental du numériqueWWF France et le Club Green IT ont présenté en octobre les résultats de l’étude WeGreenIT, qui évalue l’empreinte environnementale du numérique et la maturité des entreprises françaises à ce sujet.

L’étude GreenIT sur le numérique dans les entreprises

Le développement rapide du digital bouleverse chaque jour nos modèles de production et de consommation. Cette transformation numérique peut représenter aussi un moyen d’accélérer la transition écologique. Mais les défis environnementaux liés au développement du digital et de ses usages ne sont pas toujours pris en compte ou mal traités.

A  l’échelle  mondiale,  nos  usages  connectés  représentent déjà 2 fois l’empreinte environnementale de la France : 1 037 TWh d’énergie primaire (140 millions de français), 608 millions de tonnes de gaz à effet de serre (86 millions de français) et près de 9 milliards de m3 d’eau (160 millions de français). Si les impacts environnementaux du numérique concernent l’ensemble du cycle de vie des équipements, les principaux sont concentrés dans les phases amont (fabrication) et aval (fin de vie).

L’étude a consisté à quantifier l’empreinte de chaque système d’informations des 24 organisations participantes, à évaluer leur maturité au regard du référentiel des bonnes pratiques GreenIT et à positionner les participants les uns par rapport aux autres dans une logique de benchmark. Dans ces 24 entreprises publiques et privées, l’enquête a porté sur 775 000 utilisateurs, 24 000 collaborateurs et prestataires IT, 3 millions d’équipements informatiques et télécoms et 55 500 m² de salles informatiques.

L’objectif de l’étude consiste à aider les grandes entreprises françaises à identifier les sources d’impacts environnementaux de leurs systèmes d’informations et les solutions et bonnes pratiques pour les réduire. En effet, les entreprises consomment beaucoup de numérique et, à ce titre, ont un rôle à jouer en démontrant leur leadership vers une économie à faible empreinte environnementale, solidaire et circulaire.

enjeux du numérique

Les principaux résultats

Pour les principales sources d’impacts environnementaux, l’étude souligne que la fabrication des équipements concentre l’essentiel : la consommation d’énergie (29 %), les émissions de gaz à effet de serre (52 %), l’utilisation en eau (61 %) et l’épuisement des ressources (97 %). L’environnement de travail des utilisateurs et le service informatique totalisent quant à eux 44 % à 66 % des impacts selon les entreprises. « Et contrairement aux idées reçues, la consommation énergétique des centres informatiques n’est pas la principale source d’impacts » précise l’étude.

La maturité diffère selon les entreprises et les domaines. Elles obtiennent un score moyen de 59 sur 100 en ce qui concerne les bonnes pratiques numériques. Mais l’écart est important entre la moins mature (40 sur 100) et la plus mature (77 sr 100). Certains domaines sont très avancés  comme l’impression ou encore l’optimisation de l’efficience énergétique des centres informatiques. En revanche, la gouvernance du numérique responsable au sein de l’entreprise est peu développée. Ce point mérite d’accentuer la sensibilisation et l’appropriation.

L’étude note toutefois une évolution positive : l’augmentation significative de la durée de vie des équipements avec une généralisation du réemploi vers l’Économie Sociale et Solidaire (ESS) et l’économie adaptée (handicap)). »L’étude dévoile cependant une marge de progression significative et donc la nécessité de mobiliser plus largement le monde économique si nous souhaitons éviter d’ajouter de nouveaux problèmes environnementaux et tenir les limites d’une seule planète » déclare Pascal Canfin, Directeur général du WWF France.

L’étude se termine par des recommandations pour axer les démarches des entreprises autour de 3 actions : poursuivre l’allongement de la durée de vie des équipements, basculer sur une conception responsable des services numériques et mettre en place une stratégie numérique responsable et industrialiser la démarche. « Chacune des actions sur le numérique responsable peut rapporter aux entreprises qui les réalisent des bénéfices et des économies significatives« , conclut l’étude en donnant quelques exemples.

Source : WWF France

Cet article a été écrit par : 

Claudine d'EcoCO2

Claudine est notre écrivaine historique. Elle écrit pour Eco CO2 depuis 2010 et vous apporte toute l'actualité de la transition écologique.
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

Abonnez-nous au blog !

Les derniers articles

Articles similaires

Abonnez-nous au blog !

2 réponses sur “L’impact environnemental du numérique dans les entreprises”

  1. Bonjour,
    Votre article analyse bien la situation. La transformation numérique par l’innovation apporte de nouveaux outils permettant de gérer les questions environnementales. Mais comme pour tout autre outil, leur bon usage dépendra du comportement humain.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.