Blog d’Eco CO2

Vous donner les clés pour comprendre et agir pour la transition énergétique

Linky, quand tu nous tiens…

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

linkyNouvel épisode de notre feuilleton sur le ravissant compteur jaune qui va bientôt décorer tous nos coffres en limite de propriété ou ailleurs… L’issue de l’expérimentation ne fait maintenant plus guère de doute. Certes la Commission de Régularisation de l’Energie (CRE) n’a pas encore fait connaître ses conclusions, puisque le rapport sur l’expérimentation ne lui sera présenté que fin juin, mais qu’importe, puisque la décision semble déjà prise par le ministre de l’énergie.

En effet Eric Besson a annoncé que la décision concernant la généralisation serait prise cet été, après consultation de la CRE, mais en de tels termes que tout suspens a disparu :

La mise en place de ce nouveau compteur communicant est une étape essentielle dans la construction de réseaux électriques intelligents. La France a l’opportunité de faire de cette obligation européenne une chance pour la croissance et l’emploi, dans le respect absolu des libertés individuelles.

250 000 compteurs ont déjà été installés en Indre et Loire et à Lyon au cours de l’année 2010, et toujours selon le ministre :

Ces 250.000 compteurs fonctionnent aujourd’hui et s’intègrent sans incident dans la conduite du réseau et la vie quotidienne des abonnés.

Certes quelques progrès restent à réaliser, si l’on en croit le ministre :

  • le renforcement de la pédagogie sur le système de comptage de l’électricité,
  • la facilité d’accès par l’usager à l’affichage de sa propre consommation,
  • la garantie de la confidentialité des données,
  • la transparence sur les coûts et l’impact sur la facture d’électricité

Et il faut aussi veiller à ce que la possibilité de différents tarifs selon les usages ne deviennent pas « une jungle tarifaire ». Le gouvernement demande aussi à ErDF de financer intégralement l’installation des compteurs :

Le gouvernement demande à ERDF (…) d’assurer le financement intégral de la fabrication et de l’installation du compteur Linky. Sa fabrication et son installation ne seront pas facturées au consommateur d’électricité.

Le coût de cette mise en place est d’ores et déjà estimé à 4 milliards d’euros : 2 pour le matériel et 2 pour l’installation. Linky permettra la relève et l’intervention sur les compteurs à distance : ce qui supprimera des postes, notamment dans la relève et permettra un gain de productivité à ErDF. Michelle Bellon, la présidente, affirme pourtant que cela se fera sans suppression d’emplois, » avec des réductions chez le personnel relevant les compteurs mais avec l’apparition de nouveaux métiers » qui devrait donc les compenser.

Ces déclarations ne sont pas de nature à calmer la polémique autour de ces compteurs, et les associations de consommateurs restent mobilisées, comme le prouvent leurs réactions aux propos du ministre. Ainsi, sur le fonctionnement des compteurs actuellement installés, l’UFC Que Choisir n’est pas du tout du même avis :

Les dés sont jetés en faveur de la généralisation. Mais nous saisirons toutes les opportunités pour améliorer le système car l’expérimentation sur 250.000 compteurs à Lyon et en Indre-et-Loire ne s’est pas aussi bien passée que prévu à cause de problèmes de logiciels.

Nous nous étions déjà fait l’écho dans plusieurs articles (notamment le 20 juin et le 21 septembre 2010). Le financement du projet est aussi matière à polémique entre les pouvoirs publics et les associations. Ainsi le CLCV (Consommation, logement et cadre de vie) remarque que les investissements d’ErDF seront en fait financés par le Turpe (tarif d’utilisation des réseaux publics d’électricité) qui apparaît sur chaque facture d’électricité, et est donc payé par le consommateur final, et qui sera très certainement augmenté lors de sa prochaine réévaluation en 2013. L’association ajoute :

Il est donc normal que les consommateurs bénéficient des gains de productivité réalisés par ERDF et que ce compteur soit mis à disposition sans frais.

Quant aux éventuelles économies d’énergie engendrées par l’installation du compteur intelligent, ce qui est un des objectifs de la directive européenne, l’ADEME avait souligné l’année dernière qu’en son état actuel, Linky ne permettait pas la maitrise de sa consommation par l’usager, à moins de lui adjoindre un système « d’affichage pédagogique en temps réel ». Et David Martineau, du cabinet spécialisé en énergie SIA Conseil, explique :

Il ne faut pas voir Linky comme le moyen unique d’inciter à une maîtrise de la consommation. Il faut le replacer au sein d’un écosystème composé de réseaux intelligents (smart grids), d’energy box mis à disposition par les fournisseurs d’électricité pour informer leurs clients et de services proposés au client final pour visualiser sa courbe de consommation et sa valorisation en euros.

Et si le ministre assure que ce critère sera pris en compte lors du déploiement du compteur intelligent, ErDF ne se sent pas concerné pour autant, estimant que ce sont les fournisseurs d’électricité qui devront développer des services spécifiques pour leurs clients.

Le feuilleton connaîtra donc un nouvel épisode courant juin avec la présentation du rapport d’expérimentation à la CRE, puis dans l’été avec l’annonce officielle de la décision du gouvernement.

Sources : Le Courrier des Maires, Enerzine, Batiactu, Euractiv, Le Monde (article du 5 mai : Linky, le compteur intelligent, suscite déjà la polémique)

Cet article a été écrit par : 

Claudine d'EcoCO2

Claudine est notre écrivaine historique. Elle écrit pour Eco CO2 depuis 2010 et vous apporte toute l'actualité de la transition écologique.
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

Abonnez-nous au blog !

Les derniers articles

Articles similaires

Abonnez-nous au blog !

Une réponse sur “Linky, quand tu nous tiens…”

  1. Le coût de l’installation des compteur Linky dépend également de l’efficacité d’ERDF à le faire. Et je pense qui si cette société avait un minimum d’organisation, de personnel compétent ou de formation du personnel, le prix serait grandement diminué ! Voire divisé par deux !!

    Et je parle en connaissance de cause, voici mon expérience personnelle :

    Mi-MARS 2011 : ma société demande à ERDF de changer son compteur de marque Landis Gyr par un Sagem. Ceci car nous travaillons sur la télé-relève des informations clients (TIC) et le compteur Landis Gyr est équipé d’une TIC défaillante qui cesse de fonctionner au bout de 15 jours (sur tous les compteurs testés). Le Sagem quant à lui fonctionne correctement.
    Nous expliquons le problème à ERDF qui prend RDV (délai 3 semaines) pour remplacer notre compteur par un SAGEM.

    Début AVRIL : l’agent ERDF se présente (en retard et manifestement après un déjeuner plutôt arrosé) équipé d’un compteut… LANDIS GYR !!
    Nous lui expliquons la situation puis, n’étant manifestement vraiment pas pressé, il nous tient la jambe pendant 45 minutes. Il nous promet de faire le nécessaire pour que l’info remonte et pour nous faire rappeler dès que possible.

    Mi/fin AVRIL : n’ayant toujours pas de nouvelles, je relance ERDF et ré-explique la situation. Mon interlocuteur semble étonné mais semble également comprendre notre demande car il reformule bien le problème. Il m’informe qu’il me recontacte lorsqu’il a un SAGEM disponible.

    Début MAI : ERDF me rappelle pour m’informer de la bonne nouvelle : un compteur SAGEM est dispo et l’on prend RDV pour l’intallation (fin mai : aujourd’hui).

    Fin MAI : la veille de l’intervention, un agent m’appelle pour confirmer le rdv et l’adresse. Tout va bien je suis très content, ils ont un compteur SAGEM et j’en profite pour expliquer comment accéder dans nos locaux.

    Fin MAI : ce jour, l’agent ERDF vient au RDV et m’appelle pour savoir comment accéder aux locaux… info que j’avais transmis à son collègue la veille.
    Je vous le donne en mille : il est muni d’un compteur LANDIS GYR !!! Une vrai caricature, en plus il sentait l’alcool lui aussi… et n’était même pas au courant de l’appel de son collègue la veille…

    MAIS QUE FONT-ILS DANS CETTE SOCIÉTÉ LORSQU’ILS NE BOIVENT PAS??????????????

    Imaginez donc le coût de l’installation des compteurs LINKY et d’un réseau smart grid dans ces conditions !!!!!!!!! Il n’est pas étonnant que cela coûte aussi cher. Et c’est le contribuable qui va payer pour tout cela… Merci ERDF.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.