Blog d’Eco CO2

Vous donner les clés pour comprendre et agir pour la transition énergétique

L’interdiction des véhicules thermiques annoncée dans plusieurs pays européens

Interdiciton des véhicules thermiquesLes pays européens qui décident d’une date pour l’interdiction de la commercialisation des véhicules thermiques neufs se multiplient. Dernier en date, la Suède qui vient de se décider pour 2030. Mais elle ne sera pas la première, même parmi les pays scandinaves, déjà bien engagés dans la mobilité électrique.

Des interdictions à partir de 2025

Les pays européens n’ont pas pour autant tous actés la fin des véhicules thermiques, loin s’en faut. Si l’on reprend les différentes annonces qui se succèdent cependant au fil des mois depuis déjà 2 ans, on voit que les engagements s’échelonnent sur une interdiction entre 2025 et 2040.

C’est la Norvège qui l’envisage pour le plus tôt, puisque cette interdiction devrait intervenir dès 2025. Il faut dire que le pays est déjà bien engagé dans la mobilité propre. Actuellement, c’est l’état qui compte le plus de véhicules électriques et hybrides par rapport au nombre d’habitants. La mise en circulation de ces voitures représente déjà la moitié du marché du neuf. Et dans le pays, l’électricité est à 95 % d’origine hydraulique.

D’autres pour 2030

Viennent ensuite tout un peloton de pays qui se sont décidés pour 2030. Ainsi le Danemark, où le premier ministre a annoncé en octobre dernier « Dans douze ans, seulement douze ans, nous voulons interdire la vente de nouvelles voitures essence et diesel« . Il avait d’ailleurs été battu d’une courte tête dans cette course par l’Islande, qui avait fait cette annonce en septembre de la même année.

Tout comme la Suède, donc, qui vient juste de l’annoncer. Elle compte sur cette mesure pour atteindre ses objectifs de réduction d’émissions de gaz à effet de serre. Mais là, le constructeur national, Volvo, avait annoncé dès 2017 qu’il ne commercialiserait plus que des véhicules électriques et hybrides, dès 2019. C’est d’ailleurs le premier constructeur mondial à renoncer aux motorisations thermiques.

L’Irlande s’est aussi arrêtée sur la date de 2030 pour l’interdiction des de la commercialisation des véhicules thermiques. Dès  cette année-là, ils ne seront plus immatriculés, avant d’être carrément bannis des routes à partir de 2045. De même aux Pays-Bas, le gouvernement a prévu dès 2017 de ne plus commercialiser que des voitures « zéro émission » en 2030. Cette interdiction pourrait donc aussi viser les véhicules hybrides.

2040 et après ?

Pour la France comme pour le Royaume-Uni, ce sera 2040 la date fatidique où ne seront plus commercialisés les véhicules neufs à motorisation thermique. En France, même si le marché du véhicule électrique se développe, ces motorisations représentent encore plus de 94 % des immatriculations.

En Allemagne, en revanche, alors que le gouvernement envisageait seulement une interdiction des véhicules thermiques pour 2030, la puissante fédération automobile allemande VBA (Verband der Automobilindustrie) a aussitôt commandité une étude à l’institut de recherche économique IFO (Institut für Wirtschaftsforschung), dont il résultait que les dégâts économiques et sur l’emploi d’une telle décision s’avèreraient considérables. Ils menaceraient plus de 600 000 emplois. De quoi faire encore réfléchir le gouvernement. Cependant, dans le pays, de plus en plus de grandes villes envisagent une interdiction totale des voitures diesel.

Pour l’Italie, comme pour l’Espagne ou la Grèce, aucune décision n’a été prise au niveau des gouvernements, mais de plus en plus de villes se prononcent pour une interdiction, à terme, du diesel dans leurs rues (Rome, Barcelone, Madrid, Athènes…).

Sources : Breezcar, L’EnerGeek, Automobile Propre, le Blog Auto, La Tribune, L’Info durable

Cet article a été écrit par : 

Claudine d'EcoCO2

Claudine est notre écrivaine historique. Elle écrit pour Eco CO2 depuis 2010 et vous apporte toute l'actualité de la transition écologique.

Abonnez-nous au blog !

Les derniers articles

Articles similaires

Abonnez-nous au blog !

3 réponses sur “L’interdiction des véhicules thermiques annoncée dans plusieurs pays européens”

  1. Bonjour,

    Donc si je comprends bien, plus d’avions, plus de bateaux ou de trains à motorisation thermique non plus (Loi d’égalité en France sinon cela s’appel de la discrimination de masse) !
    Et qu’en est il des chaudières ou des équipements qui fonctionnent au fioul, mais également des usines qui fournissent de l’électricité et qui fonctionnent au charbon ou au carburants fossiles ?

    Pourquoi ne pas commencer par augmenter la plantation d’arbres et l’arrêt de la déforestation sauvage ? Par homologuer les kits bioéthanol pour les véhicules les plus polluants et réduire le coût des installations GPL et homologations ? (tout le monde n’a pas les moyens financiers pour acheter une nouvelle voiture !)

    Comment feront ceux qui touchent le SMIC ou les minimas sociaux pour acheter des voitures électriques sur-vendues ?

    Ce sont les écologistes qui vont payer les pans entiers de travailleurs qui vont se retrouver au chômage ?

    Il est dommage que les écologistes ne montrent jamais les dégâts causés à la terre par l’extraction des minerais et des minéraux qui composent les batterie des véhicules électriques pseudo-écologiques !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.