Blog d’Eco CO2

Vous donner les clés pour comprendre et agir pour la transition énergétique

L’intermodalité à l’honneur de la Semaine européenne de la mobilité 2022

Organisée chaque année du 16 au 22 septembre, la Semaine européenne de la mobilité connaîtra en 2022 sa 21ème édition. Elle aura pour thème « Pour de meilleures connexions, combinez les mobilités » et mettra donc à l’honneur l’intermodalité. La plateforme réservée aux collectivités, organismes et particulier pour inscrire un événement est d’ores et déjà ouverte.

Intermodalité et Semaine européenne de la mobilité

Après les mobilités durables, l’intermodalité

La Semaine européenne de la mobilité (SEM) a pour objectif d’inciter les citoyens et les collectivités dans de nombreux pays européens à opter pour des modes de déplacements plus respectueux de l’environnement. Le thème de l’an dernier était « En sécurité et en bonne santé avec les mobilités durables ».

L’intermodalité mise à l’honneur cette année recouvre une notion moins connue du grand public : le terme ne s’est vraiment répandu que dans les dernières années. Il est même encore absent du dictionnaire de l’Académie Française. Il signifie l’utilisation de plusieurs modes de transport successifs au cours d’un même trajet, pour les marchandises ou les voyageurs. Ainsi quand un voyageur emprunte d’abord un bus pour se rendre à la gare où il prend le train, on parle d’intermodalité.

L’intermodalité représente pourtant un élément clé dans l’organisation d’une mobilité plus durable, particulièrement en zone urbaine. Il permet une meilleure gestion des flux en démultipliant les moyens de déplacement des usagers et une rationalisation du recours à la voiture. Une politique intermodale bien menée renforce ainsi l’attractivité d’une ville.

Des enjeux écologiques, mais pas seulement, et des services numériques

L’intermodalité concentre par ailleurs plusieurs enjeux. Un enjeu économique d’abord puisqu’elle optimise l’offre de transport. Un enjeu social également : elle permet de garantir pour tous le droit au transport introduit dans la loi d’orientation des mobilités, grâce à la multiplication des possibilités de desserte, à des tarifs plus avantageux que la voiture individuelle. Des enjeux pour la santé et l’environnement enfin : l’intermodalité permet l’utilisation de modes de transports plus écologiques et moins émetteurs en gaz à effet de serre et les pôles d’échanges multimodaux encouragent également l’usage du vélo en leur réattribuant une place.

De nouveaux services numériques peuvent aussi faciliter l’intermodalité pour les usagers. Ils leur apportent une meilleure information personnalisée aux besoins de mobilité ou bien sur la possibilité de réserver ou d’acheter le titre de transport d’une composante du déplacement.

Les particuliers, collectivités, établissements publics, entreprises, associations peuvent soumettre et partager des initiatives de mobilité durable à cette occasion (animations pour la promotion de mobilités douces, défis mobilités durables, évènements de sensibilisation, etc.). Les collectivités peuvent s’inscrire à cette adresse, les organismes et particuliers à cette autre adresse, l’une et l’autre en anglais.

Cet article a été écrit par : 

Abonnez-nous au blog !

Les derniers articles

Dans la même catégorie

Abonnez-nous au blog !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *