Blog d’Eco CO2

Vous donner les clés pour comprendre et agir pour la transition énergétique

Loi de Transition Energétique pour la Croissance Verte : 1 an après

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

Le Ministère de l’Environnement et l’association France Nature Environnement (FNE) dressent, chacun de leur côté, le bilan anniversaire de la loi de Transition Energétique pour la Croissance Verte, adoptée l’an dernier. L’un insiste sur les avancées, que l’autre reconnaît tout en mettant l’accent sur les points de blocage.

Pour le Ministère, « la France a un temps d’avance« 

Le Ministère note qu’un travail considérable a été réalisé dans cette année, avec notamment « un record de 100 % de textes d’application faits en un an » et souligne que la France est le seul pays à avoir adopté sa stratégie bas carbone et seul avec une tarification carbone couvrant « l’ensemble de son économie avec une trajectoire fixée jusqu’en 2030. »
carte de France des territoires à énergie positive pour la croissance verte

Le chèque énergie pour lutter contre la précarité énergétique est aussi mis en avant, ainsi que les appels d’offre sur les énergies renouvelables, l’interdiction des sacs plastiques jetables, le développement des territoires « zéro gaspillage – zéro déchet » pour l’économie circulaire et la diminution de moitié du volume des déchets, le doublement des immatriculations de véhicules électriques, une programmation pluriannuelle de l’énergie qui monte en puissance, et les soutiens du Programme des investissements d’avenir (PIA) sur les filières industrielles du futur : « En 2 ans, la France a mis en place le changement de modèle et les outils puissants de la transition énergétique et de l’excellence environnementale. Pour que les entreprises, les territoires, les citoyens accélèrent le mouvement, avec un objectif de 100 000 emplois de la croissance verte. »

FNE : des mesures parcellaires

La FNE estime quant à elle que la loi de transition énergétique, si elle est mise en œuvre, pourrait rester comme un acte fondamental de ce quinquennat, mais remarque, « après quelques avancées, » que des points de blocage sont de plus en plus visibles. Toutes ces mesures « restent parcellaires, utiles, mais pas suffisantes pour répondre aux enjeux de la loi. »

Il faut, pour que la transition énergétique soit effective, que des engagements sur des sujets moins consensuels, mais très structurants, soient tenus. L’association remarque ainsi que la programmation pluriannuelle de l’énergie (PPE) « reste floue et incohérente sur des enjeux structurants comme l’évolution du parc de réacteurs nucléaires. » Elle donne aussi l’exemple d’efforts pour la mobilité durable avec la création – « malheureusement seulement facultative » – de l’indemnité kilométrique vélo, mais par ailleurs le soutien à des projets d’infrastructures qui vont encourager une hausse du transport routier (A45) et aérien (Notre Dame des Landes).

Par ailleurs, en ce qui concerne la lutte contre la précarité énergétique, le projet de décret, loin des ambitions voulues, « n’aura quasiment aucun effet sur les économies d’énergie, la sortie de la précarité des ménages et la structuration du marché de la rénovation. » « Soit le Président de la République et le gouvernement confirment leur volonté de faire appliquer la loi et redressent la barre rapidement, soit la loi sur la transition énergétique restera comme une parenthèse très vite refermée » précise-t-elle en conclusion.

Sources : Ministère de l’Environnement, France Nature Environnement

Cet article a été écrit par : 

Claudine d'EcoCO2

Claudine est notre écrivaine historique. Elle écrit pour Eco CO2 depuis 2010 et vous apporte toute l'actualité de la transition écologique.
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

Abonnez-nous au blog !

Les derniers articles

Articles similaires

Abonnez-nous au blog !

Une réponse sur “Loi de Transition Energétique pour la Croissance Verte : 1 an après”

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.