Blog d’Eco CO2

Vous donner les clés pour comprendre et agir pour la transition énergétique

Ma Cycloentreprise ou comment aider les professionnels à passer au vélo

Le programme Ma Cycloentreprise a été initié par les associations Les Boîtes à Vélo et l’ADIE (Association pour le droit à l’initiative économique) et labellisé au dispositif des Certificats d’Economies d’Energie en 2019. Il s’inscrit dans la volonté de l’Etat d’encourager l’usage du vélo à titre professionnel ou cyclomobilité professionnelle, notamment dans les grandes agglomérations, à l’instar de la cyclologistique.

Encourager la cyclomobilité professionnelle

Lorsque l’on évoque la mobilité des professionnels, on pense en priorité à un artisan en camionnette, un commercial en berline ou encore un livreur en scooter. Et si tous ces individus, dans le cadre de leur travail, se déplaçaient à vélo ? Faire du vélo le véhicule utilitaire préféré des micro-entrepreneurs, c’est tout l’objectif de Ma Cycloentreprise.

En effet, Ma Cycloentreprise a pour but d’encourager la cyclomobilité professionnelle auprès des micro-entreprises sur l’ensemble du territoire français. Il vise tous les déplacements professionnels en dehors des déplacements domicile/travail. Éco-responsable et tendance, le vélo peut devenir l’outil indispensable de métiers aussi différents que livreurs, électriciens, paysagistes, traiteurs…

Ma Cycloentreprise : formation et accompagnement

Labellisé dans le cadre de l’appel à projets « Développer la logistique et la mobilité économes en énergies fossiles », le programme Ma Cycloentreprise comprend à la fois une formation collective, théorique et pratique, et un accompagnement technique individuel, assurés par les Boites à Vélo. Il permet de plus aux micro-entrepreneurs de bénéficier d’une aide financière (conditionnée à leurs revenus) par l’ADIE et complétée, le cas échéant, par les subventions vélo territoriales.

Ce programme d’accompagnement des créateurs d’entreprise leur permet de découvrir ce que c’est que de travailler à vélo. Au cours d’une formation avec une partie théorique et une partie pratique, ils apprennent à rouler en sécurité à vélo en ville. Elle leur permet également de tester différents types de vélos cargos et de l’appréhender comme véritable instrument de mobilité de la ville de demain.

Un appel à projets pour des lieux ressources

Mais au moment de « passer au vélo », d’autres questions se posent au micro-entrepreneur. Où stationner le vélo cargo quand on ne travaille pas ou quand il a besoin d’entretien ? Où s’abriter pour le déjeuner et échanger avec d’autres entrepreneurs à vélo ? Où traiter le travail administratif et organiser les rendez-vous clients ? Pour Ma Cycloentreprise, une manière de répondre à ces besoins serait de créer des lieux ressources pouvant rassembler ces différentes fonctions.

Pour faciliter la création de ces « tiers-lieux » multifonctions, le programme lance un appel à candidatures doté d’une enveloppe de 50 000 €. Une dizaine d’équipes candidates seront sélectionnées puis accompagnées par un collectif de consultants pluridisciplinaires. Le but en est de mettre en place un écosystème plus favorable à la cyclomobilité professionnelle.

Source : Le site du programme Ma Cycloentreprise, Les boîtes à vélo

Cet article a été écrit par : 

Claudine d'EcoCO2

Claudine est notre écrivaine historique. Elle écrit pour Eco CO2 depuis 2010 et vous apporte toute l'actualité de la transition écologique.

Abonnez-nous au blog !

Les derniers articles

Dans la même catégorie

Abonnez-nous au blog !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.