Entreprises

Maîtrise de l’énergie en entreprise : enquête auprès des TPE et PME

Maîtrise de l'énergie : le rôle clé des TPE et PME

Les prix de l'énergie incitent à l'optimisation de la consommation d'énergie

La maîtrise de l’énergie en entreprise est un sujet qui préoccupe de plus en plus de dirigeants. En cause ? Une hausse importante des prix, et souvent une facture énergétique salée !

Le Ministère de la Transition écologique indique que “les prix moyens pour les entreprises s’accroissent de 31 % pour l’électricité et de 103 % pour le gaz, entre le 1er semestre 2021 et le 1er semestre 2022”.

Par conséquent, les entreprises cherchent à être dans une démarche de sobriété. Cela implique un rapport totalement nouveau à l’énergie.

Autrement dit, une prise de conscience des usages en entreprise (chauffage, climatisation, numérique…) mais également une connaissance des écogestes et un passage à l’action.

Les dirigeants et dirigeantes sont moteurs dans le changement de comportement

Lorsque l’on parle de maîtrise des consommations, les dirigeants des TPE et des PME ont un rôle clé à jouer.

Pourquoi ? Par leur posture, ils et elles peuvent être moteur dans le changement des comportements. Par ailleurs, le dynamisme de l’économie française repose en bonne partie sur ces petites et moyennes entreprises.

Voici quelques chiffres qui le prouvent : selon l’Insee, l’ensemble des PME emploient 3,9 millions de salariés en équivalent temps plein (ETP). Quant aux microentreprises, elles emploient 2,3 millions de personnes. Soit 6,2 millions de salariés au total. A titre de comparaison, les ETI françaises emploient 3,2 millions de salariés.

Tout ça pour dire : la France doit entre autres répondre à une demande en énergie provenant de 6,2 millions de salariés rien que pour les TPE et les PME. Ces entreprises doivent agir pour permettre à leur équipe d’apprendre de nouveaux comportements plus sobres. Et sans que cela vienne détériorer le confort et le bien-être des collaborateurs. Tout un programme ! 

Quel est aujourd’hui le rapport à l’énergie des professionnels des TPE et PME ? Nous avons mené l’enquête pour vous ! Mais avant cela, commençons par une définition.  

Maîtrise de l'énergie : de quoi s'agit-il ?

Une définition simple et accessible

Le terme exact est “Maîtrise de la demande en énergie” (MDE). La définition qui semble être la plus usitée est celle de Gellings, qui a été traduite par Kaehler (1993) dans sa thèse de doctorat en énergétique :  

La maîtrise de la demande d’énergie (MDE) désigne les actions conduites par les pouvoirs publics et par les producteurs et/ou distributeurs d’énergie, destinées à inciter et parfois obliger les usagers d’un secteur d’activité à changer leur manière d’utiliser ou de consommer de l’énergie.

Ce concept est apparu dans les années 80 après les chocs pétroliers des années 70. Le concept apparaît donc à une époque où il y a une prise de conscience grandissante que l’énergie n’est pas illimitée, et qu’il faut donc l’économiser. En outre, les énergies fossiles (pétrole, gaz et charbon) majoritairement utilisées rejettent de nombreux gaz à effet de serre. Cela accentue les effets du réchauffement climatique. 

Revenons à la définition de la maîtrise énergétique. La MDE vise donc à réduire la consommation pour réaliser des économies d’énergie et limiter l’impact environnemental.

Donnons deux exemples simples :

Le chauffage : vous le baissez d’un ou de deux degrés. En moyenne, c’est 7% de consommation économisée pour chaque degré en moins ! 

Les appareils en veille : vous éteignez les équipements plutôt que les mettre en veille. Saviez-vous qu’un ordinateur en veille utilise de 20 à 40 % de l’équivalent de sa consommation en marche ?

Maîtrise de l'énergie : et les entreprises dans tout ça ?

Avec le plan de sobriété énergétique lancé en octobre 2022, le gouvernement incite les entreprises à réduire leur consommation.

Objectif ? Une réduction des consommations de 10% d’ici deux ans.

Si les grandes entreprises ont des ressources plus conséquentes pour prendre à bras le corps le sujet, qu’en est-il des TPE et PME françaises ? Quel est leur rapport à l’énergie ? Comment est géré la maîtrise de la demande énergétique au sein de ces plus petites structures ?

Nous avons mené l’enquête : place aux résultats ! 

Enquête : une forte volonté d’agir malgré un manque de connaissances

Les profils des répondants  

Les résultats de l’enquête portent sur un panel de 245 professionnels. Plus de 80% d’entre eux travaillent au sein de TPE (moins de 10 salariés) et PME (entre 10 et 250). Plus précisément, 50% des répondants sont des dirigeants et 43% sont des salariés. L’avantage d’avoir un panel relativement équilibré est que cela nous permet d’identifier d’éventuelles convergences et divergences entre ces profils. Nous allons y revenir !  

Notre toute première question portait sur leur facture d’électricité. 74% des entreprises dont le montant mensuel de la facture d’électricité est inférieur à 500€ sont des TPE, majoritairement avec une activité de commerce. 57% des entreprises dont le montant est égal ou supérieur à 500€ sont des PME, tous secteurs d’activités confondus. 

Enfin, nous avons souhaité comprendre qui étaient les référents énergie au sein de ces entreprises. Au sein des TPE, ce sont majoritairement les dirigeants qui prennent en charge l’énergie (80% d’entre eux).

Maîtrise de l'énergie en entreprise : zoom sur les TPE.

Pour les PME, les réponses sont plus variées : ce sont parfois les dirigeants (49% des réponses), un salarié en particulier (22% des réponses) ou encore plusieurs personnes (15% des réponses). A noter que lorsque c’est un salarié en particulier, il s’agit dans 30% des cas d’une personne occupant un poste de responsable RSE.  

La maîtrise de l'énergie au sein des PME.

Quel est le rapport à l’énergie des professionnels ?

Le B.A.BA : connaître sa facture d’énergie

La première étape pour maîtriser sa consommation d’énergie est de connaître le montant de sa facture.

Qu’en est-il du côté des dirigeants ayant répondu à notre enquête ? Parmi ceux qui sont à la tête de TPE, 80% connaissent le montant de leur facture, et 40% estiment qu’il est élevé voire très élevé.

Du côté des PME, les chiffres sont sensiblement différents. Ils ne sont que 38% à connaître le montant de leur facture. 20% d’entre eux estiment que ce montant est élevé voire très élevé.  

Intérêt et niveau de connaissances

Allons un cran plus loin et intéressons nous à la MDE ! Les dirigeants comme les salariés de l’enquête ont été invités à évaluer dans un premier temps leur intérêt pour la maîtrise de l’énergie en entreprise. Il leur a été ensuite demandé d’évaluer leur niveau de connaissances sur le sujet.  

Résultat ? Une écrasante majorité des dirigeants se disent intéressés par la MDE (81% des dirigeants de TPE, et 85% pour ceux des PME). Un intérêt également prononcé parmi les salariés : 61% des salariés de TPE et 87% du côté des PME.  

Pour ce qui est de l’évaluation des connaissances, les chiffres sont assez similaires : seulement 37% des dirigeants de TPE pensent avoir des connaissances sur le sujet (38% pour les dirigeants de PME). Du côté des salariés, le chiffre oscille autour de 30% (29% pour ceux des TPE et 30% pour ceux des PME).

👉 On note donc un décalage assez fort entre l’intérêt pour le sujet et le niveau de connaissances requis pour maîtriser l’énergie en entreprise.

Dirigeants et salariés ont envie d’agir pour réduire leur consommation ! 

Si les connaissances ne sont pas toujours au rendez-vous, il y a cependant une très bonne nouvelle ! En effet, une grande majorité de répondants affirment avoir la volonté d’agir pour réduire la consommation d’énergie dans leur entreprise. Et autant du côté des dirigeants que des salariés (en moyenne 93% pour les premiers, et 88% pour les seconds). De quoi donner le sourire 🙂  

A noter que la volonté d’agir se distingue du passage à l’action. Pour agir, la seule volonté ne suffit pas. Bien souvent, il y a un besoin de sensibilisation et d’accompagnement au changement. Autrement dit, un besoin de compréhension et de montée en compétences progressive. Saviez-vous que selon l’ADEME, on peut atteindre jusqu’à 15% de gains* grâce à des campagnes de sensibilisation aux bonnes pratiques ? C’est une nouvelle encourageante !

* Ademe et vous – Stratégies et Etudes – n°39 – Février 2014 

Toutefois, quand il s’agit d’impliquer ses collaborateurs pour réaliser des économies, il n’est pas évident de savoir par où commencer. Chez Eco CO2, nous avons conçu une solution simple et agréable pour aider les professionnels à suivre, comprendre et agir sur leur consommation énergétique. Cette solution s’appelle Udwi et on n’en est pas peu fiers ! 

Téléchargez gratuitement l’infographie de l’enquête

Partager
Tags: Entreprise

Articles récents

Veille RSE :  5 médias pour monter en compétence rapidement

Réglementation, innovations, fondamentaux... Avec notre liste des 5 médias, il y en a pour tous…

2 semaines plus tôt

Décarbonation : votre mini guide pour y voir clair

Que veut dire décarbonation ? Comment décarboner son entreprise ? Dans ce guide : les…

4 semaines plus tôt

Démarche RSE en entreprise : le kit pour y aller pas à pas 

Découvrez notre méthode douce pour mettre le pied à l'étrier en toute sérénité.

1 mois plus tôt

Décret tertiaire 2024 : la FAQ pour y voir (enfin) clair

Le décret tertiaire impose aux bâtiments tertiaires de réduire leur consommation d’énergie. Lisez notre FAQ…

2 mois plus tôt

Entreprise : 3 leviers pour atteindre la neutralité carbone

Les Etats se sont engagés à atteindre la neutralité carbone d’ici 2050. Que cela signifie-t-il…

2 mois plus tôt

Tout savoir sur les risques climatiques et les entreprises

Les risques climatiques ont une incidence sur la performance économique des entreprises. Voilà un sujet…

3 mois plus tôt