Blog d’Eco CO2

Vous donner les clés pour comprendre et agir pour la transition énergétique

Malgré la crise, un secteur dynamique : le bio

Bien que les achats alimentaires aient enregistré une baisse de 1 % au premier trimestre 2012 en hyper et supermarchés, le marché des produits bio continue son essor, et dans tous les circuits de distribution, selon l’Agence Bio qui vient de publier un point sur la filière. Dans la grande distribution, la consommation de produits alimentaires biologiques a même augmenté de 4,7 % au cours de cette période par rapport au premier semestre 2011. L’ensemble des marchés des produits bio pourraient ainsi dépasser les 4,1 milliards d’euros en 2012.

label bio europeenD’une part, les producteurs se multiplient : aujourd’hui 24 015, contre 12 000 en 2007, ils ont vu leur nombre d’exploitations doubler en 4 ans. Rien que le premier trimestre 2012 en a enregistré déjà 880 de plus. Le nombre d’opérateurs aval (préparateurs, distributeurs et importateurs) connaît lui aussi une courbe ascendante : sur les 12 442 présents, 306 se sont engagés dans les six premiers mois de l’année. 7 % de la main d’œuvre agricole est désormais employée dans des exploitations bio, et en 2009/2010, le contenu en emploi des exploitations bio, bien qu’essentiellement familial, est de 59 % supérieur à la moyenne générale (2,4 unités de travail en moyenne par exploitation contre 1,5 dans les exploitations conventionnelles. Les salariés y représentent 43 % du temps de travail annuel contre 27 % dans le secteur conventionnel. Pour produire, l’agriculture bio emploie, à structure d’exploitation identique, plus de main-d’œuvre par hectare, en raison de la mise en œuvre de techniques alternatives aux produits chimiques de synthèse nécessitant davantage de temps.

D’autre part, la surface engagée en bio s’accroît : elle a dépassé le million d’hectares. L’augmentation des surfaces certifiées bio est estimée à 25 % en 2012, avec une croissance particulièrement forte dans le secteur laitier (+ 39 % pendant le premier semestre de cette année par rapport à la même période l’année dernière). L’Agence note aussi l’augmentation des surfaces de céréales récoltées en bio (+ 30 % durant l’été 2012), qui permet de mieux répondre à la demande des consommateurs en produits bio à base de céréales. Pour le secteur de la viticulture, les surfaces au terme de la période de conversion ont augmenté de 38 % et de 18 % pour la production fruitière.

Ces nouvelles productions permettent à la France de mieux assurer ses propres approvisionnements en produits bio : de 38  en 2009, la part des importations devrait passer sous la barre des 30 % cette année. Et encore la moitié concerne des produits non-substituables (thé, cacao, fruits exotiques, agrumes et produits dérivés. L’autre part tend à diminuer. Le secteur bio attire d’ailleurs de plus en plus d’agriculteurs, qui envisagent de convertir leur exploitation. Certains secteurs, il est vrai, présentent de nouvelles perspectives de développement : le « vin bio » qui va remplacer celui « issu de raisins biologiques » (les surfaces ont presque triplé en 4 ans), et la restauration commerciale qui s’enrichit d’un cahier des charges national, une nouvelle garantie pour le consommateur.

A noter cependant : certaines régions sont considérablement plus engagées que d’autres dans l’agriculture biologique et 5 se détachent particulièrement. Ainsi, durant la campagne 2009/2010, les régions Rhône-Alpes, Languedoc-Roussillon, PACA, Pays de la Loire et Aquitaine rassemblaient plus de la moitié des emplois des exploitations agricoles bio françaises.

De plus en plus structurée, la filière est bel et bien en ordre de marche pour répondre à la demande des consommateurs : en 2011, 60% d’entre eux ont consommé des produits bio : 40% au moins une fois par mois, 20% au moins une fois par semaine et 6% tous les jours.

Source : Agence Bio

Cet article a été écrit par : 

Claudine d'EcoCO2

Claudine est notre écrivaine historique. Elle écrit pour Eco CO2 depuis 2010 et vous apporte toute l'actualité de la transition écologique.

Abonnez-nous au blog !

Les derniers articles

Articles similaires

Abonnez-nous au blog !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.