Blog d’Eco CO2

Vous donner les clés pour comprendre et agir pour la transition énergétique

Mayotte accueille Watty à l’école

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

Le voyage a été un peu long, mais Watty est enfin arrivé à Mayotte. L’association Jardin de M’tsangamouji l’a fort bien accueilli. C’est elle maintenant qui va se charger de déployer le programme sur l’île, afin d’apprendre aux élèves Mahorais à maîtriser leur consommation d’énergie et d’eau.

Watty à Mayotte
Moussa Nassim, Isra Amed, Azad Ali-Harouna

L’association Jardin de M’tsangamouji, déjà très active sur la sensibilisation sur la thématique de l’eau et la protection des ressources existantes, sur la lagune, sur le patrimoine, les cours de soutien scolaire et les concours éducatifs, agit déjà beaucoup en milieu scolaire. Le déploiement du programme Watty à l’école, réalisé grâce à la participation d’Electricité de Mayotte (EDM), va lui apporter une activité supplémentaire pour laquelle elle a créé deux postes d’animateurs.

Les animateurs de l‘association, qui seront chargés de la réalisation des ateliers dans les écoles, et l’équipe d’Eco CO2 ont choisi tout d’abord d’adapter à la réalité mahoraise un atelier de sensibilisation à la maîtrise de l‘énergie, qui permettra aux enfants d’appréhender le contexte de changement climatique, les énergies fossiles et renouvelables et la situation de leur île.

Les élèves travailleront lors d’une deuxième séance sur les appareils énergivores de la maison, notamment les équipements producteurs de froid (réfrigérateurs et congélateurs), sur les étiquettes énergétiques, pour les choisir au mieux, et sur les écogestes leur permettant d’économiser l’énergie à l’école comme à la maison.

Enfin, le troisième atelier sera consacré à l’eau et aux déchets. Deux thématiques qui tenaient particulièrement à cœur à l’association et à ses animateurs. Le premier sujet, parce qu’à Mayotte, l’accès à l’eau représente une grande consommation d’énergie : l’électricité des pompes nécessaires pour la rendre accessible. Le second parce que l’île se trouve confrontée à un important problème de déchets, trop souvent déposés dans la nature, et qui la défigurent.

Les animateurs de Jardin de M’tsangamouji ont par ailleurs imaginé des fils rouges permettant de garder les enfants mobilisés tout au long de cette année scolaire sur ces sujets. Tout d’abord la réalisation de gobelets décorés porteurs d’écogestes pour rappeler au sein de la famille l’importance d’économiser l’énergie et l’eau. Puis, la réalisation d’affiches d’écogestes qui feront d’abord l’objet d’un concours interne à l’établissement scolaire, avant d’être exposées, pour les plus réussies lors de manifestations diverses. Enfin les élèves participeront, comme tous leurs petits camarades de métropole et des autres territoires d’Outre-mer, au concours national d’expression artistique que nous réalisons chaque année.

Nous tenons à remercier tout particulièrement M. Moussa Nassim, président de Jardin de M’tsangamouji, ainsi que l’association dans son ensemble pour son accueil chaleureux, Isra Amed, qui coordonnera et animera le programme Watty à l’école sur l’île de Mayotte, et Azad Ali Harouna, qui l’animera également pour leur participation active à l’adaptation de notre programme à Mayotte.

Cet article a été écrit par : 

Claudine d'EcoCO2

Claudine est notre écrivaine historique. Elle écrit pour Eco CO2 depuis 2010 et vous apporte toute l'actualité de la transition écologique.
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

Abonnez-nous au blog !

Les derniers articles

Articles similaires

Abonnez-nous au blog !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.