Blog d’Eco CO2

Vous donner les clés pour comprendre et agir pour la transition énergétique

Même les églises produisent de l’électricité

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

pose de panneau photovoltaique sur un toit d'egliseRemplacer le toit d’une église n’est pas une mince affaire financière pour une petite commune. Alors, quitte à investir, autant « rentabiliser » l’opération ou au minimum la rendre indolore pour le porte-monnaie des administrés. La commune de Manspach (Haut-Rhin), déjà très engagée sur le plan écologique, a donc tout naturellement décidé de remplacer  les ardoises vétustes et amiantées de l’église communale par des tuiles photovoltaïques, qui produiront bientôt de l’électricité, revendue à EDF.

Dans ce village de 537 habitants, où l’église date de 1867, les habitants se sentent particulièrement concernés par l’environnement : la municipalité a déjà remplacé l’ancienne station d’épuration par un système de phytorestauration et institué la facturation de la collecte des ordures ménagères non recyclables au poids (calculé lors du ramassage). Quand des fuites ont exigé la restauration complète du toit de l’église, le maire n’a donc pas hésité :

Le toit n’était plus étanche et très vétuste. Nous avons donc opté pour une rénovation contemporaine orientée vers le développement durable, tout en respectant l’esthétique de notre église.

Un système de tuiles solaires va donc bientôt équiper les 353 m² des pans est et ouest du toit de la nef : des modules en losange remplaceront les ardoises traditionnelles sans pour autant dénaturer le bâtiment. Les 462 ardoises photovoltaïques installées devraient assurer une production d’environ 36 000 kWh, le système de raccordement prenant place sous le toit. Le chœur sera quant à lui recouvert de tuiles en polyéthylène haute densité, de la couleur de l’ardoise, provenant du recyclage des déchets plastiques ménagers (bouteilles, bidons…). Une installation qui permet de plus à la municipalité de se mettre en accord avec la réglementation de désamiantage des bâtiments publics.

Le maire estime que l’investissement de 300 000 euros (comprenant aussi la restauration des murs et l’isolation du toit par de la ouate de cellulose), sera intégralement couvert en quelques années par la revente de l’électricité, ce qui fait d’autant mieux accepter cette dépense à ses concitoyens laïcs. Deux autres églises de la région sont déjà coiffées de tuiles photovoltaïques, une bonne manière de les restaurer tout en utilisant des toitures généralement importantes pour produire de l’électricité grâce aux énergies renouvelables.

Sources : Batiactu, Le Moniteur

Cet article a été écrit par : 

Claudine d'EcoCO2

Claudine est notre écrivaine historique. Elle écrit pour Eco CO2 depuis 2010 et vous apporte toute l'actualité de la transition écologique.
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

Abonnez-nous au blog !

Les derniers articles

Articles similaires

Abonnez-nous au blog !

Une réponse sur “Même les églises produisent de l’électricité”

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.