Blog d’Eco CO2 

Vous donner les clés pour comprendre et agir pour la transition énergétique

Miito ou la fin de la bouilloire électrique ?

Miito la bouilloire magiqueCe n’est pas toujours facile, avec une bouilloire électrique traditionnelle comme nous en avons tous dans notre cuisine (et beaucoup au bureau), de faire chauffer l’exacte quantité d’eau dont on a besoin. Déjà, il faut la remplir au moins jusqu’au trait « minimum ». Dans la majorité des cas, la ligne se trouve à environ 500 ml. Mais la tasse (ou le mug) qu’on utilise ne contient généralement que 250 ml : on perd ainsi 50 % de l’eau chaude, et donc 50 % de l’énergie nécessaire à la chauffer. Si la théière que l’on veut remplir contient plus de 1,5 litre (généralement la contenance maximale de la bouilloire), il faut au contraire s’y  reprendre à deux fois. On peut aussi se servir du micro-ondes bien sûr, mais c’est beaucoup moins pratique.

Mais un jeune inventeur et designer danois, Nils Chudy, est passé par là et a inventé un nouveau système, baptisé Miito, qui permet de faire des économies substantielles d’eau et d’énergie : un dispositif qui permet de chauffer juste l’exacte quantité de liquide dont on a besoin, petite tasse ou grande théière, en se servant directement du récipient que l’on veut utiliser. Ce produit innovant se compose d’un socle à induction et d’une tige métallique. On remplit le récipient voulu et on le pose sur le socle, puis on plonge dedans la tige métallique. Celle-ci est alors chauffée par induction et réchauffe en quelques secondes le liquide qui l’entoure.

Miito ne possède pas de bouton marche/arrêt. Il suffit de soulever la tige de la base pour que celle-ci se place immédiatement en mode veille. Mais elle s’allume seule lorsque le récipient est placé sur le socle et que la tige métallique y est plongée. La base se remet d’elle-même en mode veille, dès que le liquide est arrivé à ébullition. Pour éteindre l’appareil, il suffit de placer directement la tige sur la base. La forme de la tige en permet un nettoyage facile, et le dispositif peut réchauffer d’autres liquides que l’eau : du lait, une soupe, ou même en période Noël, le vin chaud traditionnel dans certaines régions !

Source : Miito

Cet article a été écrit par : 

Claudine d'EcoCO2

Claudine est notre écrivaine historique. Elle écrit pour Eco CO2 depuis 2010 et vous apporte toute l'actualité de la transition écologique.

Abonnez-nous au blog !

Les derniers articles

Dans la même catégorie

Abonnez-nous au blog !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.